Entrez un ou plusieurs mots et la recherche s'effectuera sur l'ensemble des pages du site.

Carte des syndicats

Accès adhérent

Veuillez entrer votre nom comme identifiant, et votre numéro d'adhérent comme mot de passe.
G
MEnvoyer par mail PImprimer H Définir cette page comme page de démarrage. Cette page est votre page de démarrage. *J'aime ( 2)

Pour une société et un monde du travail inclusif

Depuis 2005, le 17 mai célèbre la journée internationale de lutte contre l'homophobie et la transphobie.

. Lire la suite

Derniers articles parus

Compte-rendu du CCE du 17 mai 2018

Programmation Pluriannuel de l’énergie : GRDF face à un vrai risque Le débat public sur la programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE) est ouvert jusqu’au 30 juin. GRDF et la CFDT ont apporté leur contribution et partagent la même ambition. Toutefois, pour notre part, nous avons quelques craintes à ce sujet. Pour la CFDT, le gaz est une énergie incontournable dont le rôle et les qualités intrinsèques ne sont pas suffisamment reconnus et soutenus. Face à cette situation, la CFDT considère que la PPE doit mettre en œuvre des politiques favorisant  le développement : du biogaz en vue de son injection dans le réseau existant, des usages du GNV dans les mobilités de demain, qu’elles soient terrestres, maritimes ou fluviales, à plus long terme, du « power to gas », c’est-à-dire la conversion de l’électricité d’origine renouvelable excédentaire, en hydrogène ou en méthane. Mais des informations venues d’horizons diverses nous inquiètent. A l’issue de ce débat public, la PPE pourrait ne pas retenir l’objectif de 30 % de gaz renouvelable injectés dans les réseaux. A minima, l’action de l’Etat ne serait pas au rendez-vous en matière de simplification administrative ou de soutien aux acteurs de cette nouvelle filière à développer. Qu’on ne s’y trompe pas, la France dispose de ressources potentielles conséquentes en biomasse. Son indépendance énergétique gazière à l’horizon 2050 est un objectif atteignable grâce au développement résolu de la filière biogaz. Ne pas mettre tout en œuvre dès maintenant pour l’atteindre serait une grave erreur et rendrait même problématique la pérennité de l’entreprise. Pour la CFDT, si les pouvoirs publiques ne se montrent pas à la hauteur de cet enjeu d’avenir, c’est GRDF et même ENGIE qui devront faire preuve de dynamisme dans la constitution d’une filière bioGNV complète allant de la méthanisation à la ferme jusqu’au gaz carburant dans les transports. A l’heure où Engie distribue sans compter des dividendes à ses actionnaires et se sert à plein du cash produit par GRDF, il est impératif qu’entreprise et groupe, consacrent des moyens conséquents afin d’investir dans la production. Sans biogaz à injecter dans nos réseaux, ceux-ci perdront leur valeur car les obligations de la transition énergétique rendront le gaz naturel peu attractif. Enfin, pour la CFDT de GRDF, ce danger nous parait urgent à prendre en compte car c’est de la survie de toute l’entreprise dont il est question ! La CFDT estime de même qu’après une année d’arrivée au pouvoir, le gouvernement ne peut désormais plus se réfugier derrière les passifs accumulés par les précédents. Il peut et doit désormais dévoiler ses intentions par rapport aux flottements persistants et préjudiciables au secteur. C’est pourquoi la CFDT participera au mouvement de grève du 22 mai.

. Lire la suite

La CFDT aux côtés des salariés de chez V33 à Domblans.

Après un 1er mai férié, le syndicat Chimie Energie Franche-Comté était déjà au travail !

. Lire la suite

Enedis: Non à l'homophobie!

17 mai 2018: Journée internationale de lutte contre l'homophobie et la transphobie

. Lire la suite

Pour une société et un monde du travail inclusif

Depuis 2005, le 17 mai célèbre la journée internationale de lutte contre l'homophobie et la transphobie.

. Lire la suite

IEG : OUI AU MAINTIEN ET A LA MODERNISATION DU SERVICE PUBLIC DE L'ENERGIE

LA CFDT APPELLE A LA GREVE LE 22 MAI. La CFDT appelle également à signer et faire signer massivement la pétition en ligne

. Lire la suite

Etre cadre : qu’est-ce que cela signifiera demain ?

Une négociation nationale interprofessionnelle sur l’encadrement a lieu en ce moment et c’est la première depuis 35 ans ! Pour la Cfdt, cette négociation doit permettre de définir la fonction d’encadrement sur la base de critères objectifs, avec la prise en compte de conditions particulières d’exercice. Elle doit aussi aboutir à l’obtention de nouveaux droits, de nouvelles garanties collectives pour les salariés. La Cfdt est la première organisation chez les cadres. Pour la Cfdt, les cadres sont des salariés à part entière. Sans leur attribuer de droits spécifiques, il s’agit de bien prendre en compte leurs conditions de travail avec leurs particularités.

. Lire la suite

FCE

Qui sommes-nous? Notre organisation Nos syndicats Nos publications Nos liaisons

Branches

Caoutchouc Chimie IEG Papier-carton Pharmacie Plasturgie Pétrole Verre U.F. Retraites

Axes

Cadre Condition de travail / Temps de travail / Discrimination Dialogue social Droits Développement / Election Développement durable Economie Egalité professionnelle Emploi / Restructuration Europe / International Formation syndicale FPC / GPEC Politique industrielle Protection sociale / Prévoyance Retraites Rémunération Santé au travail / Risques industriels

Liaisons

Enedis GRDF Michelin Sanofi Solvay St-Gobain RTE Total

Syndicats

Adour Pyrénées Ain-Deux Savoie Alpes Méditerranée Alsace Artois Val de Lys Auvergne Limousin Basse Normandie Bourgogne Bretagne Centre Val de Loire Champagne Ardenne Dauphiné-Vivarais Franche Comté Haute Normandie Ile de France Languedoc Roussillon Lille Sambre Escaut Littoral Nord Lorraine Maine Anjou Midi Pyrénées Nord Aquitaine Picardie Poitou Charentes Provence Corse Rhône Alpes Ouest Vendée Loire-Atlantique

Dossiers

Fiches pratiques Loi Travail Comités d'entreprise Européens Liens utiles

Publications

Initiatives syndicales Gaz Electricité Retraites Magazine Chimie Energie Syndicalisme Hebdo
Fédération Chimie Energie CFDT | 47-49, avenue Simon Bolivar | 75950 Paris Cedex 19