Entrez un ou plusieurs mots et la recherche s'effectuera sur l'ensemble des pages du site.

Carte des syndicats

Accès adhérent

Veuillez entrer votre nom comme identifiant, et votre numéro d'adhérent comme mot de passe.
G
MEnvoyer par mail PImprimer H Définir cette page comme page de démarrage. Cette page est votre page de démarrage. *J'aime ( 0)

IEG
RÉFÉRENDUM RTE

Actualité
Publié(e) le :
13/04/2017

RTE est chargée de gérer le réseau de transport d’électricité. La CFDT est la 2e OS dans l’entreprise (28,1%), devancée par la CGT (39%) et suivie par la CFE-CGC (20,6%) et FO (11,1%). L’entreprise est composée de 4 établissements et la CFDT détient le secrétariat de 3 d’entre eux, ainsi que celui du CCE. La CGT est majoritaire dans l’établissement Maintenance qui rassemble près de la moitié des salariés de RTE.

En janvier, la CFDT et la CFE-CGC, qui ont obtenu à elles deux un peu plus du tiers des suffrages au sein de l’établissement Maintenance, ont signé un avenant à l’accord d’établissement sur le temps de travail. Cet avenant visait à encadrer l’organisation et la rémunération des chantiers «à délais contraints» afin de les harmoniser sur l’ensemble du territoire. Ces interventions ponctuelles urgentes (une trentaine par an) nécessitent une organisation en équipe (2x8 ou 3x8) pendant, ou en dehors, des horaires habituels de travail (nuit, week-end et jours fériés).

L’enjeu pour la CFDT était d’ancrer ces activités au sein de l’entreprise. En effet, la direction peut être tentée de sous-traiter ces chantiers à des prestataires externes. Les signataires de l’avenant, représentant plus de 30% des suffrages au sein de l’établissement Maintenance, ont demandé à l’employeur d’organiser un référendum pour aboutir à la validation de l’accord.La CFDT de RTE n’a pas hésité à utiliser la voie du référendum, même si elle était bien consciente que la marche était haute. Les salariés d’aujourd’hui souhaitent être consultés sur les dossiers les concernant directement. Sur ce point le référendum est un succès au regard de la forte participation (76,30%). Pour les militants CFDT, qui ont investi un terrain parfois très hostile, il a permis des échanges riches, qui pourront permettre de rapprocher dans le futur, les besoins de l’entreprise et les aspirations des salariés. 

Une majorité de salariés a apprécié d’être informée en toute transparence. Le résultat n’est pas à la hauteur de nos espérances, le «non» l’a emporté très largement (70%). Cette action doit nous permettre de réfléchir sur la stratégie à adopter pour progresser dans cet établissement. 

FCE

Qui sommes-nous? Notre organisation Nos syndicats Nos publications Nos liaisons

Branches

Caoutchouc Chimie IEG Papier-carton Pharmacie Plasturgie Pétrole Verre U.F. Retraites

Axes

Cadre Condition de travail / Temps de travail / Discrimination Dialogue social Droits Développement / Election Développement durable Economie Egalité professionnelle Emploi / Restructuration Europe / International Formation syndicale FPC / GPEC Politique industrielle Protection sociale / Prévoyance Retraites Rémunération Santé au travail / Risques industriels

Liaisons

Enedis GRDF Michelin Sanofi Solvay St-Gobain RTE Total

Syndicats

Adour Pyrénées Ain-Deux Savoie Alpes Méditerranée Alsace Artois Val de Lys Auvergne Limousin Basse Normandie Bourgogne Bretagne Centre Val de Loire Champagne Ardenne Dauphiné-Vivarais Franche Comté Haute Normandie Ile de France Languedoc Roussillon Lille Sambre Escaut Littoral Nord Lorraine Maine Anjou Midi Pyrénées Nord Aquitaine Picardie Poitou Charentes Provence Corse Rhône Alpes Ouest Vendée Loire-Atlantique

Dossiers

Fiches pratiques Loi Travail Comités d'entreprise Européens Liens utiles

Publications

Initiatives syndicales Gaz Electricité Retraites Magazine Chimie Energie Syndicalisme Hebdo
Fédération Chimie Energie CFDT | 47-49, avenue Simon Bolivar | 75950 Paris Cedex 19