Entrez un ou plusieurs mots et la recherche s'effectuera sur l'ensemble des pages du site.

Carte des syndicats

Accès adhérent

Veuillez entrer votre nom comme identifiant, et votre numéro d'adhérent comme mot de passe.
G
MEnvoyer par mail PImprimer H Définir cette page comme page de démarrage. Cette page est votre page de démarrage. *J'aime ( 0)

INDUSTRIALL
la région Sud-Ouest  à l’heure de  l’apprentissage ! 

Actualité
Publié(e) le :
11/10/2018

Les organisations syndicales de la région Sud-Ouest (Espagne, Portugal et France) affiliées à IndustriAll Europe se sont réunies à l’initiative de la FGMM-CFDT, qui en assurait la présidence. A cette occasion, nous avons décidé d’élaborer des travaux en lien avec les jeunes et l’apprentissage. 

Dans un contexte national de réforme de la formation professionnelle et le projet de loi « pour la liberté de choisir son avenir professionnel », le sujet de l’apprentissage est remis sur le devant de la scène. L’apprentissage fait aussi partie de l’un des 20 principes cités dans le socle européen des droits sociaux qui précise que « les jeunes ont droit à une formation continue, à l’apprentissage, à un stage ou à une offre d’emploi de qualité dans les quatre mois suivant la perte de leur emploi ou la fin de leur scolarité ». 

Selon l’« utilisation » qu’en font certains employeurs, l’apprentissage reste très marqué par des a priori. Il est aussi perçu par des familles comme une voie « par défaut » qui rime plus souvent avec échec scolaire qu’avec performance et avenir professionnel. Cependant, la période que nous traversons en Europe sur fond de regain économique et de croissance, ainsi que les nombreuses mutations à venir obligent les entreprises à recruter de nouveaux profils de compétences. L’apprentissage est une des réponses à ces enjeux et attentes. 

Ce sont pour ces raisons, et à l’initiative des deux fédérations CFDT sous la responsabilité de la FGMM, qu’il a été proposé aux autres fédérations syndicales de la région d’aborder l’attractivité de l’apprentissage et le système ERASMUS.

Lors de cette réunion, nous avons fait le constat que l’apprentissage n’est pas obligatoirement évident dans nos trois pays. En France, nous constatons que le cadre est très réglementé, mais être apprenti est encore mal perçu. En Espagne, la formation professionnelle est budgétairement déficitaire, et l’alternance ne fait pas partie du processus. Au Portugal, la loi prévoit que les apprentis perçoivent un salaire 20% inférieur à celui des salariés en contrat, les stages professionnels n’étant pas rémunérés, les apprentis restent donc peu de temps dans les entreprises. Dans le cadre européen, le chômage des jeunes est un fléau, et le Parlement européen souhaiterait voir augmenter l’enveloppe budgétaire dédiée à la politique de la jeunesse. Les instances européennes n’ont pas les compétences légales sur les questions d’éducation et de formation, ceci reste du domaine national. L’Europe ne peut donc pas imposer de règles contraignantes aux États membres, mais elle peut proposer un cadre européen auquel ils peuvent s’inscrire ou pas. Nous nous sommes accordés sur le principe que l’apprentissage fait partie intégrante de la politique de l’emploi, qu’il est un moyen donné aux jeunes d’entrer plus facilement dans le monde du travail. 

L’exemple du dialogue social sectoriel européen de la Chimie, de l’accord de 2017 sur l’emploi durable et les évolutions de carrière marquent la volonté des partenaires 
sociaux à développer l’apprentissage. C’est un sujet qui est aussi inscrit dans les travaux du dialogue social de l’électricité. La FCE-CFDT s’implique complètement au sein de ces deux dialogues sociaux et développe les positions CFDT sur la sécurisation des parcours professionnels dans nos secteurs d’activité.

Partant de trois axes de réflexion à approfondir (Quelles sont les bonnes raisons pour développer l’apprentissage ? Quels sont les obstacles rencontrés par les apprentis, et quelles pistes d’action pouvons-nous proposer?), nous avons décidé d’expérimenter un partenariat entre les OS de nos trois pays pour développer des positions et propositions communes à soumettre à un comité exécutif d’IndustriAll Europe. 

FCE

Qui sommes-nous? Notre organisation Nos syndicats Nos publications Nos liaisons

Branches

Caoutchouc Chimie IEG Papier-carton Pharmacie Plasturgie Pétrole Verre U.F. Retraites

Axes

Cadre Condition de travail / Temps de travail / Discrimination Dialogue social Droits Développement / Election Développement durable Economie Egalité professionnelle Emploi / Restructuration Europe / International Formation syndicale FPC / GPEC Politique industrielle Protection sociale / Prévoyance Retraites Rémunération Santé au travail / Risques industriels

Liaisons

Enedis GRDF Michelin Sanofi Solvay St-Gobain RTE Total

Syndicats

Adour Pyrénées Ain-Deux Savoie Alpes Méditerranée Alsace Artois Val de Lys Auvergne Limousin Basse Normandie Bourgogne Bretagne Centre Val de Loire Champagne Ardenne Dauphiné-Vivarais Franche Comté Haute Normandie Ile de France Languedoc Roussillon Lille Sambre Escaut Littoral Nord Lorraine Maine Anjou Midi Pyrénées Nord Aquitaine Picardie Poitou Charentes Provence Corse Rhône Alpes Ouest Vendée Loire-Atlantique

Dossiers

Fiches pratiques Loi Travail Comités d'entreprise Européens Liens utiles

Publications

Initiatives syndicales Gaz Electricité Retraites Magazine Chimie Energie Syndicalisme Hebdo
Fédération Chimie Energie CFDT | 47-49, avenue Simon Bolivar | 75950 Paris Cedex 19