Entrez un ou plusieurs mots et la recherche s'effectuera sur l'ensemble des pages du site.

Carte des syndicats

Accès adhérent

Veuillez entrer votre nom comme identifiant, et votre numéro d'adhérent comme mot de passe.
G
MEnvoyer par mail PImprimer H Définir cette page comme page de démarrage. Cette page est votre page de démarrage. *J'aime ( 0)

La FCE-CFDT signera le nouvel accord cadre mondial sur la RSE du Groupe EDF

Actualité
Publié(e) le :
16/04/2018

Après quatre séances de discussions ardues, débutées en juin 2017, et malgré les difficultés rencontrées, l’accord, qui sera soumis à la signature des deux organisations syndicales mondiales Industriall Global Union (IGU) et l’International des Services Publics (ISP) ainsi qu’à celle des organisations locales, contient de nombreuses améliorations par rapport à celui existant déjà, et nous fait entrer dans une nouvelle ère.

L’accord s’applique à toutes les sociétés contrôlées directement ou indirectement par EDF, sans qu’elles aient besoin d’y adhérer. D’emblée, celui-ci couvre tous les salariés du Groupe quel que soit le pays dans lequel ils travaillent (France, Royaume-Uni, Italie, Belgique, Brésil, Chine, Etats-Unis...). La seule exception concerne RTE qui devra avoir son propre accord RSE.

Le suivi de la mise en œuvre évolue avec la création d’une procédure de règlement des conflits pour toute question soulevée par l’application de l’accord.

Il innove aussi sur la gouvernance de son suivi. Le Comité de suivi de l’accord comprendra les représentants de chaque organisation syndicale des pays européens où le Groupe a des filiales, mais aussi de représentants des grandes régions du monde où il est implanté : Asie-Pacifique, Amérique du Sud et Amérique du Nord, Moyen- Orient.

Mais, surtout, il contient des avancées pour les salariés.

En matière de prévoyance, les salariés du Groupe devront également être couverts pour les risques d’invalidité et de 
décès. L’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes devient un thème à part entière. Le Groupe se dotera d’un plan de vigilance qui veillera à prévenir les risques d’atteinte aux droits humains, à la santé/ sécurité, ou à l’environnement, au regard des activités de toutes ses sociétés et de celles de ses sous-traitants et fournisseurs. L’accord soutient une « transition juste » qui intègre la nécessité de conjuguer transition énergétique et accompagnement des travailleurs.

FCE

Qui sommes-nous? Notre organisation Nos syndicats Nos publications Nos liaisons

Branches

Caoutchouc Chimie IEG Papier-carton Pharmacie Plasturgie Pétrole Verre U.F. Retraites

Axes

Cadre Condition de travail / Temps de travail / Discrimination Dialogue social Droits Développement / Election Développement durable Economie Egalité professionnelle Emploi / Restructuration Europe / International Formation syndicale FPC / GPEC Politique industrielle Protection sociale / Prévoyance Retraites Rémunération Santé au travail / Risques industriels

Liaisons

Enedis GRDF Michelin Sanofi Solvay St-Gobain RTE Total

Syndicats

Adour Pyrénées Ain-Deux Savoie Alpes Méditerranée Alsace Artois Val de Lys Auvergne Limousin Basse Normandie Bourgogne Bretagne Centre Val de Loire Champagne Ardenne Dauphiné-Vivarais Franche Comté Haute Normandie Ile de France Languedoc Roussillon Lille Sambre Escaut Littoral Nord Lorraine Maine Anjou Midi Pyrénées Nord Aquitaine Picardie Poitou Charentes Provence Corse Rhône Alpes Ouest Vendée Loire-Atlantique

Dossiers

Fiches pratiques Loi Travail Comités d'entreprise Européens Liens utiles

Publications

Initiatives syndicales Gaz Electricité Retraites Magazine Chimie Energie Syndicalisme Hebdo
Fédération Chimie Energie CFDT | 47-49, avenue Simon Bolivar | 75950 Paris Cedex 19