Entrez un ou plusieurs mots et la recherche s'effectuera sur l'ensemble des pages du site.

Carte des syndicats

Accès adhérent

Veuillez entrer votre nom comme identifiant, et votre numéro d'adhérent comme mot de passe.

NÉGOCIER LE TÉLÉTRAVAIL 

Edito de la semaine
Publié(e) le :
26/05/2020

En France, le télétravail concernait jusqu’alors, 1,8 millions de salariés, le pratiquant à temps partiel de 1 à 3 jours par semaine, volontairement et avec des outils de travail adéquats.Avec la pandémie du covid-19 et un confinement imposé, le télétravail s’est généralisé et élargi à des postes jugés, jusqu’ici incompatibles. Les postes « télétravaillables »étant majoritairement cantonnés aux cadres. Pour répondre au risque pandémique et au maintien de l’activité des entreprises, 5 millions de salariés se sont retrouvés en télétravail imposé à temps plein, du jour au lendemain. Une situation inédite alors que 90 % des entreprises n’y recouraient pas avant.
Après presque 3 mois, les retours d’expériences sont nuancés. Si une large majorité de télétravailleurs veut poursuivre l’expérience, seule une minorité le souhaite à temps plein. Des avantages se sont révélés comme la disparition des temps de déplacement et du stress associé, son bienfait sur la réduction de l’empreinte écologique. Mais de nombreuses situations relèvent aussi des risques qui ne peuvent être ignorés : perte de lien social et isolement, charge de travail non régulée, insuffisance des outils de travail, absence d’espace de travail adéquat,situation familiale incompatible, frontière vie privé/vie professionnelle floutée. Ces défaillances organisationnelles constituent des risques physiques et psychologiques pour la santé des salariés.
Pour la FCE-CFDT, c’est aussi le résultat d’une organisation du travail mise en œuvre dans l’urgence, non préparée et non encadrée. Le manque de négociation d’accord sur le télétravail existait déjà avant la pandémie. Avec sa généralisation et sa pérennisation, il y a urgence à encadrer cette organisation du travail et ses impacts. C’est pourquoi, la CFDT revendique la négociation d’un accord national interprofessionnel sur le télétravail devant intégrer, entre autres, le volontariat du salarié, la mise à disposition d’outils de travail adéquats,l’évaluation et le suivi de la charge de travail, une articulation télétravail et présentiel en entreprise.
Pour la FCE-CFDT, comme c’est le cas dans de nombreux pays européens, le télétravail doit se développer et ne peut s’affranchir de négociations en entreprise. Les organisations syndicales,les salariés, doivent être associés à ce mode d’organisation du travail qui ne doit pas rimer avec individualisation, isolement et perte de cohésion sociale. L’entreprise c’est avant tout des femmes, des hommes, des relations humaines qu’aucun outil numérique ne pourra remplacer. 

mVos réactions

Aucun commentaire n'a encore été posté à la suite de cet article.

Cet article est fermé aux commentaires.

FCE

Qui sommes-nous? Notre organisation Nos syndicats Nos publications Nos liaisons

Branches

Caoutchouc Chimie IEG Papier-carton Pharmacie Plasturgie Pétrole Verre U.F. Retraites

Axes

Cadre Condition de travail / Temps de travail / Discrimination Dialogue social Droits Développement / Election Développement durable Economie Egalité professionnelle Emploi / Restructuration Europe / International Formation syndicale FPC / GPEC Politique industrielle Protection sociale / Prévoyance Retraites Rémunération Santé au travail / Risques industriels

Liaisons

Enedis GRDF Michelin Sanofi Solvay St-Gobain RTE Total

Syndicats

Adour Pyrénées Ain-Deux Savoie Alpes Méditerranée Alsace Artois Val de Lys Auvergne Limousin Basse Normandie Bourgogne Bretagne Centre Val de Loire Champagne Ardenne Dauphiné-Vivarais Franche Comté Haute Normandie Ile de France Languedoc Roussillon Lille Sambre Escaut Littoral Nord Lorraine Maine Anjou Midi Pyrénées Nord Aquitaine Picardie Poitou Charentes Provence Corse Rhône Alpes Ouest Vendée Loire-Atlantique

Dossiers

Fiches pratiques Comités d'entreprise Européens Liens utiles

Publications

Initiatives syndicales Gaz Electricité Retraites Magazine Chimie Energie Syndicalisme Hebdo
Fédération Chimie Energie CFDT | 47-49, avenue Simon Bolivar | 75950 Paris Cedex 19