Entrez un ou plusieurs mots et la recherche s'effectuera sur l'ensemble des pages du site.

Carte des syndicats

Accès adhérent

Veuillez entrer votre nom comme identifiant, et votre numéro d'adhérent comme mot de passe.

POLITIQUE ÉNERGÉTIQUE
La PPE, dernière ligne droite  

Actualité
Publié(e) le :
20/02/2020

Avec la loi relative à la transition énergétique pour la croissance verte (LTECV), en 2015, puis la loi Energie Climat, en 2019, les grands objectifs de la politique énergétique de la France sont connus. Deux outils de pilotage ont été institués :

- La Stratégie Nationale Bas Carbone, qui trace la feuille de route de la France pour réduire ses émissions de gaz à effet de serre (GES) d’ici à 2050.
- La Programmation pluriannuelle de l’Energie (PPE), qui fixe les priorités d’investissements énergétiques pour les dix ans à venir.
 
L’élaboration de la PPE pour la période 2019-2028 arrive à son terme, avec une consultation publique sur Internet et la convention citoyenne, réunissant 150 Français tirés au sort, qui pourrait remettre des recommandations nouvelles pour aller plus loin dans la lutte contre le réchauffement climatique. Le président de la République a évoqué la possibilité d’un référendum consultatif sur ces propositions afin de partager cette préoccupation avec tous les citoyens. 

La neutralité carbone en 2050 a pour conséquence d’imposer une réduction forte des consommations d’énergie en développant l’efficacité énergétique, les économies d’énergie et la sobriété, c’est-à-dire un changement profond de nos modes de consommation. En particulier, celle des énergies fossiles les plus carbonées (charbon, pétrole, fioul) doit avoir disparu en 2050. 

La PPE confirme l’objectif de ramener la part du nucléaire dans la production électrique à 50 % en 2035, avec l’arrêt de 14 réacteurs sans fermeture complète d’aucun site. 

Les énergies renouvelables représenteront 36 % de la production d’électricité en 2028, grâce à l’éolien terrestre et maritime et au solaire photovoltaïque, dont les coûts sont aujourd’hui proches des prix de marché. 

Le gaz renouvelable (biogaz) peut jouer un rôle important dans la transition énergétique, en particulier en matière de mobilité. La PPE vise 7 % de gaz renouvelable dans la consommation de gaz en 2030, sous condition de baisse sensible des coûts de production. 

Pour la FCE-CFDT, les objectifs de la PPE étant enfin connus, les entreprises ont la visibilité nécessaire pour engager les investissements indispensables à la réussite de la transition énergétique du pays. 

FCE

Qui sommes-nous? Notre organisation Nos syndicats Nos publications Nos liaisons

Branches

Caoutchouc Chimie IEG Papier-carton Pharmacie Plasturgie Pétrole Verre U.F. Retraites

Axes

Cadre Condition de travail / Temps de travail / Discrimination Dialogue social Droits Développement / Election Développement durable Economie Egalité professionnelle Emploi / Restructuration Europe / International Formation syndicale FPC / GPEC Politique industrielle Protection sociale / Prévoyance Retraites Rémunération Santé au travail / Risques industriels

Liaisons

Enedis GRDF Michelin Sanofi Solvay St-Gobain RTE Total

Syndicats

Adour Pyrénées Ain-Deux Savoie Alpes Méditerranée Alsace Artois Val de Lys Auvergne Limousin Basse Normandie Bourgogne Bretagne Centre Val de Loire Champagne Ardenne Dauphiné-Vivarais Franche Comté Haute Normandie Ile de France Languedoc Roussillon Lille Sambre Escaut Littoral Nord Lorraine Maine Anjou Midi Pyrénées Nord Aquitaine Picardie Poitou Charentes Provence Corse Rhône Alpes Ouest Vendée Loire-Atlantique

Dossiers

Fiches pratiques Comités d'entreprise Européens Liens utiles

Publications

Initiatives syndicales Gaz Electricité Retraites Magazine Chimie Energie Syndicalisme Hebdo
Fédération Chimie Energie CFDT | 47-49, avenue Simon Bolivar | 75950 Paris Cedex 19