Entrez un ou plusieurs mots et la recherche s'effectuera sur l'ensemble des pages du site.

Carte des syndicats

Accès adhérent

Veuillez entrer votre nom comme identifiant, et votre numéro d'adhérent comme mot de passe.

MICHELIN 
REMUNERATION VARIABLE : TOUJOURS PLUS POUR LES PLUS HAUTS SALAIRES !

Actualité
Publié(e) le :
18/11/2019

Cette nouvelle politique de rémunération variable sera applicable, en France, dès 2020. Elle vient de nous être présentée en CSE Central.
 
Elle s’articule autour de 4 principes :
-      Un dispositif commun à tous au niveau Groupe,
-      Le renforcement des objectifs partagés,
-      Une part variable plus progressive selon le niveau de NRI,
-   Un résultat opérationnel secteur (ROS), facteur clé des différents bonus.
 
Le dispositif se décomposera, pour tous les salariés, en :
-      Un bonus groupe
-      Un bonus équipe
-      Un bonus pays (qui correspond pour la France à l’intéressement).

Le déclenchement de l’ensemble de ces bonus dépendra de l’atteinte du ROS.
Pour le bonus groupe, 90% de la cible ROS, pour les autres, 80% de la cible ROS.

Pour la Cfdt, que l’ensemble des salariés puissent bénéficier du bonus Groupe est une évidence car tous participent aux progrès du Groupe.

Nous nous interrogeons malgré tout sur plusieurs points de ce dispositif :
-      Le fait de lier le bonus équipe au ROS
-     La différence de % maximum atteignable entre les plus petits salaires (NRI O et en dessous) à 2% et les plus hauts (NRI D) à 20%.

De ce fait, la Cfdt ne validera l’accord d'intéressement 2020-2022 que s'il comporte une part égalitaire accrue pour compenser quelque peu ces différences de traitement exagérées.

                                                                                                          Patrick Bernard, élu CSE-C

FCE

Qui sommes-nous? Notre organisation Nos syndicats Nos publications Nos liaisons

Branches

Caoutchouc Chimie IEG Papier-carton Pharmacie Plasturgie Pétrole Verre U.F. Retraites

Axes

Cadre Condition de travail / Temps de travail / Discrimination Dialogue social Droits Développement / Election Développement durable Economie Egalité professionnelle Emploi / Restructuration Europe / International Formation syndicale FPC / GPEC Politique industrielle Protection sociale / Prévoyance Retraites Rémunération Santé au travail / Risques industriels

Liaisons

Enedis GRDF Michelin Sanofi Solvay St-Gobain RTE Total

Syndicats

Adour Pyrénées Ain-Deux Savoie Alpes Méditerranée Alsace Artois Val de Lys Auvergne Limousin Basse Normandie Bourgogne Bretagne Centre Val de Loire Champagne Ardenne Dauphiné-Vivarais Franche Comté Haute Normandie Ile de France Languedoc Roussillon Lille Sambre Escaut Littoral Nord Lorraine Maine Anjou Midi Pyrénées Nord Aquitaine Picardie Poitou Charentes Provence Corse Rhône Alpes Ouest Vendée Loire-Atlantique

Dossiers

Fiches pratiques Loi Travail Comités d'entreprise Européens Liens utiles

Publications

Initiatives syndicales Gaz Electricité Retraites Magazine Chimie Energie Syndicalisme Hebdo
Fédération Chimie Energie CFDT | 47-49, avenue Simon Bolivar | 75950 Paris Cedex 19