Entrez un ou plusieurs mots et la recherche s'effectuera sur l'ensemble des pages du site.

Carte des syndicats

Accès adhérent

Veuillez entrer votre nom comme identifiant, et votre numéro d'adhérent comme mot de passe.

Une agrochimie
responsable et durable 

Edito de la semaine
Publié(e) le :
06/06/2019

Le glyphosate est un herbicide total foliaire systémique, c’est-à-dire non sélectif, absorbé par les feuilles et à action généralisée. Il a été découvert dans les années cinquante. Il est breveté, fabriqué et commercialisé à partir de 1974, sous la marque Roundup, par la multinationale américaine Monsanto, passée, aujourd’hui sous pavillon allemand lors de son rachat par Bayer. Depuis 2000, son brevet est du domaine public. Il est le désherbant le plus utilisé dans le monde, avec 720 000 tonnes vendues par an. Il entre dans la composition de 750 produits, fabriqués par 90 entreprises agrochimiques. Son succès repose sur, un faible coût financier (2€/litre) pour une rentabilité économique imbattable, une bonne efficacité et une grande facilité d’utilisation.

Le 20 mars 2015, il est classé comme «cancérogène probable pour l’homme» par le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC). Depuis, l’agence de sécurité alimentaire européenne (Efsa), a estimé « qu’il n’y a pas de lien de causalité entre l’exposition au glyphosate et le développement de cancer chez les humains ». En 2017, pour l’Agence européenne des produits chimiques (Echa), il n’est pas cancérogène, mutagène et reprotoxique. L’Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail (Anses) se préoccupe de l’effet cocktail entre le principe actif et un des adjuvants, la tallowamine. Le 12 décembre 2017, la commission européenne votait l’utilisation du glyphosate jusqu’en 2022. La France lui emboitait le pas après une certaine cacophonie, rejetant ainsi son interdiction. 

La confusion scientifique, le trouble politique, les polémiques, les manifestations dans différents Etats, les procès en cours etc… mettent en évidence la difficulté à dégager un consensus et l’effet épidermique qu’il provoque dans la société. En effet, plus d’un million de personnes dans toute l’Union européenne ont signé une initiative citoyenne européenne pour réclamer l’interdiction du glyphosate. Ce dossier met en doute la transparence des études scientifiques et la crédibilité des agences européennes. 

Pour la FCE-CFDT, le glyphosate incarne la fin d’un modèle à bout de souffle, basé sur une agriculture intensive avec une rentabilité maximale à court terme au détriment des exploitants agricoles et des populations. Il incarne également le lobbying des groupes internationaux de l’agrochimie et du monde agricole productiviste sur les Etats. Il est urgent d’interdire l’utilisation du glyphosate par principe de précaution. L’agrochimie doit aujourd’hui se transformer pour développer des alternatives, notamment des solutions de lutte biologiques pour contribuer à créer une agriculture plus durable, plus rémunératrice et plus respectueuse de la biodiversité. C’est l’enjeu majeur pour garantir l’avenir de la filière, de ses entreprises et de ses emplois. 

FCE

Qui sommes-nous? Notre organisation Nos syndicats Nos publications Nos liaisons

Branches

Caoutchouc Chimie IEG Papier-carton Pharmacie Plasturgie Pétrole Verre U.F. Retraites

Axes

Cadre Condition de travail / Temps de travail / Discrimination Dialogue social Droits Développement / Election Développement durable Economie Egalité professionnelle Emploi / Restructuration Europe / International Formation syndicale FPC / GPEC Politique industrielle Protection sociale / Prévoyance Retraites Rémunération Santé au travail / Risques industriels

Liaisons

Enedis GRDF Michelin Sanofi Solvay St-Gobain RTE Total

Syndicats

Adour Pyrénées Ain-Deux Savoie Alpes Méditerranée Alsace Artois Val de Lys Auvergne Limousin Basse Normandie Bourgogne Bretagne Centre Val de Loire Champagne Ardenne Dauphiné-Vivarais Franche Comté Haute Normandie Ile de France Languedoc Roussillon Lille Sambre Escaut Littoral Nord Lorraine Maine Anjou Midi Pyrénées Nord Aquitaine Picardie Poitou Charentes Provence Corse Rhône Alpes Ouest Vendée Loire-Atlantique

Dossiers

Fiches pratiques Loi Travail Comités d'entreprise Européens Liens utiles

Publications

Initiatives syndicales Gaz Electricité Retraites Magazine Chimie Energie Syndicalisme Hebdo
Fédération Chimie Energie CFDT | 47-49, avenue Simon Bolivar | 75950 Paris Cedex 19