Entrez un ou plusieurs mots et la recherche s'effectuera sur l'ensemble des pages du site.

Carte des syndicats

Accès adhérent

Veuillez entrer votre nom comme identifiant, et votre numéro d'adhérent comme mot de passe.
G
MEnvoyer par mail PImprimer H Définir cette page comme page de démarrage. Cette page est votre page de démarrage. *J'aime ( 0)

IEG
La CFDT dénonce la délocalisation de plateaux clients Engie

Actualité
Publié(e) le :
09/11/2017

La délocalisation des emplois français des plateaux clients d’Engie commercialisateur a naturellement interpellé la CFDT.

Celle-ci la dénonce, notamment en participant à une action en intersyndicale, réunissant 5 syndicats.

Ce sujet préoccupe la CFDT depuis 2009, date où la réorganisation d’Engie a commencé et la baisse des effectifs constante. La dernière, datant de 2016, a entraîné la suppression de 520 postes et la fermeture de 4 sites.

Notre action intersyndicale a deux objectifs :
- Révéler publiquement l'offshorisation d'environ 30% de nos appels clients français, maintenant traités au Maroc, au Portugal, au Cameroun et à l'île Maurice, sans que les instances représentatives du personnel en aient été averties ou consultées.

Ce dumping social assumé par la direction d'Engie aboutira-t-il à la suppression de tous nos sites français ? La CFDT a donc pris l’initiative de défendre nos emplois, notamment par le biais d’une journée d'action, le 26 septembre dernier, et en a profité pour alerter les élus et les médias, en postant des messages « Engie en crise» sur les réseaux sociaux Facebook et Twitter.

- Souligner la création par Engie de deux entités distinctes : la DTR et la DGP, qui vont gérer respectivement le tarif réglementé et le tarif en offre de marché.

Cette séparation des activités, décidée par la direction, fait suite à la condamnation d'Engie, le 22 mars dernier, par l'Autorité de la concurrence saisie par notre concurrent Direct Energie à 100 millions d’euros d’amende pour abus de position dominante.

Sachant qu'ENGIE dispose de deux sites pour les clients en offre de marché et de 7 sites pour les clients au tarif réglementé avec 811 personnes, et que les offres en tarif réglementé sont en extinction et qu'Engie perd 700 000 clients par an, la CFDT craint pour le devenir de nos agents travaillant dans ces 7 sites d'ici à 2 ou 3 ans, et souhaite anticiper ce problème.

La CFDT d’Engie est consciente que son périmètre servira de laboratoire au cas où la demande de sa directrice générale de mettre un terme au TRV élections obtiendrait un écho auprès de la tutelle.

FCE

Qui sommes-nous? Notre organisation Nos syndicats Nos publications Nos liaisons

Branches

Caoutchouc Chimie IEG Papier-carton Pharmacie Plasturgie Pétrole Verre U.F. Retraites

Axes

Cadre Condition de travail / Temps de travail / Discrimination Dialogue social Droits Développement / Election Développement durable Economie Egalité professionnelle Emploi / Restructuration Europe / International Formation syndicale FPC / GPEC Politique industrielle Protection sociale / Prévoyance Retraites Rémunération Santé au travail / Risques industriels

Liaisons

Enedis GRDF Michelin Sanofi Solvay St-Gobain RTE Total

Syndicats

Adour Pyrénées Ain-Deux Savoie Alpes Méditerranée Alsace Artois Val de Lys Auvergne Limousin Basse Normandie Bourgogne Bretagne Centre Val de Loire Champagne Ardenne Dauphiné-Vivarais Franche Comté Haute Normandie Ile de France Languedoc Roussillon Lille Sambre Escaut Littoral Nord Lorraine Maine Anjou Midi Pyrénées Nord Aquitaine Picardie Poitou Charentes Provence Corse Rhône Alpes Ouest Vendée Loire-Atlantique

Dossiers

Fiches pratiques Loi Travail Comités d'entreprise Européens Liens utiles

Publications

Initiatives syndicales Gaz Electricité Retraites Magazine Chimie Energie Syndicalisme Hebdo
Fédération Chimie Energie CFDT | 47-49, avenue Simon Bolivar | 75950 Paris Cedex 19