Entrez un ou plusieurs mots et la recherche s'effectuera sur l'ensemble des pages du site.

Carte des syndicats

Accès adhérent

Veuillez entrer votre nom comme identifiant, et votre numéro d'adhérent comme mot de passe.
G
MEnvoyer par mail PImprimer H Définir cette page comme page de démarrage. Cette page est votre page de démarrage. *J'aime ( 0)

PHARMACIE
Nouvel accord  temps de travail  chez Sanofi Pasteur 

Actualité
Publié(e) le :
07/08/2017

Depuis l’arrivée d’Olivier Brandicourt à la tête du groupe Sanofi, en 2016, un projet de restructuration massif a été lancé. Les principales conséquences sont : un PSE chez SWI (distribution et production pharmaceutique), une réorganisation de la Chimie, la vente de Merial (santé animale), et enfin la remise en cause de l’organisation du temps de travail dans un des fleurons du groupe, la partie Sanofi Pasteur.

En effet, la direction de Sanofi Pasteur n’a pas hésité à dénoncer 47 accords et/ou venants sur l’organisation et le temps de travail. Des accords qui, selon eux, n’étaient plus adaptés à avoir une compétitivité suffisante dans cette partie d’activité, malgré une marge brute avoisinant les 70%. La direction a donc présenté un nouveau projet appelé « agilité », vec l’objectif de revenir à un temps de travail de 35 heures, notamment chez les salariés en horaires postés.

La FCE-CFDT a dénoncé ce passage en force, sans concertation aucune, qui a mis les élus et les salariés devant le fait accompli. Ceci face à une direction résolue à ne faire aucune concession, et agitant le chiffon rouge d’un chantage à l’emploi et à l’investissement si les partenaires sociaux ne se mettaient pas autour de la table, avec le danger de revenir aux conditions de la CCN si rien ne sortait des futures discussions. La mort dans l’âme, mais fidèle à ses convictions de dialogue social, l’équipe CFDT est entrée dans les négociations afin de discuter point par point les conditions d’un nouvel accord. 

Les équipes CFDT, après 10 mois de négociations difficiles, ont considéré que le ompromis entre compétitivité, impact sur la vie des salariés et pérennisation de l’emploi en France était au rendez-vous. Après consultation des adhérents, la signature de la CFDT a été apposée sur un accord majoritaire, signé pour toutes les organisations syndicales représentatives de Sanofi Pasteur. La mesure phare de cet accord, portée par notre seule organisation, est la mise en application du congé fin de carrière pour le personnel travaillant en rythme postés. C’est une reconnaissance de la pénibilité au travail, avec une prise en compte de l’antériorité de pratique d’un rythme autre que la journée où que ce soit dans le groupe.

Parmi les autres avancées obtenues, citons le maintien des primes d’astreinte qui ont été réévaluées, l’embauche de 120 salariés en situation de précarité sur les 2 sites de production, une prime sur 3 ans d’augmentation du temps de travail, la création d’une cellule de reclassement pour les salariés qui refuseraient les nouveaux rythmes de travail, et la diminution progressive du salaire en cas de dé-postage à l’initiative des salariés.

Les accords applicatifs au niveau des sites ont ensuite engendré des négociations très âpres, avec une fin de non-recevoir sur plusieurs revendications CFDT. Ceci étant, les sections CFDT de Sanofi Pasteur ont estimé qu’un équilibre avait été trouvé avec l’accord proposé à la signature.

De plus, les sites de production de Marcy-l’Etoile et de Val-de-Reuil ont été pérennisés, avec notamment la construction d’un nouveau bâtiment dédié à la production du vaccin contre la grippe.

La FCE-CFDT pense aussi que la direction n’aurait pas hésité à revenir aux conditions de la convention collective nationale, une conviction confirmée par nos experts. 

FCE

Qui sommes-nous? Notre organisation Nos syndicats Nos publications Nos liaisons

Branches

Caoutchouc Chimie IEG Papier-carton Pharmacie Plasturgie Pétrole Verre U.F. Retraites

Axes

Cadre Condition de travail / Temps de travail / Discrimination Dialogue social Droits Développement / Election Développement durable Economie Egalité professionnelle Emploi / Restructuration Europe / International Formation syndicale FPC / GPEC Politique industrielle Protection sociale / Prévoyance Retraites Rémunération Santé au travail / Risques industriels

Liaisons

Enedis GRDF Michelin Sanofi Solvay St-Gobain RTE Total

Syndicats

Adour Pyrénées Ain-Deux Savoie Alpes Méditerranée Alsace Artois Val de Lys Auvergne Limousin Basse Normandie Bourgogne Bretagne Centre Val de Loire Champagne Ardenne Dauphiné-Vivarais Franche Comté Haute Normandie Ile de France Languedoc Roussillon Lille Sambre Escaut Littoral Nord Lorraine Maine Anjou Midi Pyrénées Nord Aquitaine Picardie Poitou Charentes Provence Corse Rhône Alpes Ouest Vendée Loire-Atlantique

Dossiers

Fiches pratiques Loi Travail Comités d'entreprise Européens Liens utiles

Publications

Initiatives syndicales Gaz Electricité Retraites Magazine Chimie Energie Syndicalisme Hebdo
Fédération Chimie Energie CFDT | 47-49, avenue Simon Bolivar | 75950 Paris Cedex 19