Entrez un ou plusieurs mots et la recherche s'effectuera sur l'ensemble des pages du site.

Carte des syndicats

Accès adhérent

Veuillez entrer votre nom comme identifiant, et votre numéro d'adhérent comme mot de passe.
G
MEnvoyer par mail PImprimer H Définir cette page comme page de démarrage. Cette page est votre page de démarrage. *J'aime ( 0)

PAPIER-CARTON
CCN DISTRIBUTION DES PAPIERS CARTONS : 
QUEL AVENIR ?

Actualité
Publié(e) le :
06/07/2018

Le 6 juin avait lieu la paritaire Distribution. Avec à son ordre du jour l’avenir de la CCN. Depuis novembre 2017, le dialogue social a lieu sous l’égide de la CGI (Confédération du Commerce de gros et international), et plus l’UNIDIS (intersecteurs Papier-Carton). L’intention des employeurs est d’intégrer la CCN Distribution à la CCN Commerce de gros, qui couvre 350 000 salariés.

Selon les chiffres donnés à la CPNEF (Commission paritaire nationale emploi formation), en décembre 2016, la CCN couvrait 
6336 salariés. Elle est donc au-dessus du seuil des 5000 qui l’obligerait à se rapprocher d’une autre. Elle peut donc rester en l’état. Mais, c’est le ministère qui prendra la décision.

Pour la FCE, dans une logique filière papier (de l’amont, la production de papier à l’aval, la distribution), elle peut s’intégrer dans la négociation en cours de rapprochement des CCN Cartonnage et Production/Transformation, qui lui sont proches en termes de garanties. De plus, la CCN du Commerce de gros est beaucoup moins avantageuse que la CCN Distribution pour les salariés sur de nombreux points.

La FCE a rencontré le ministère du Travail (la DGT) avec la Confédération, le 13 juin, pour lui exposer ses arguments. Et sa préférence pour un rattachement à l’intersecteurs Papier-Carton. Le ministère n’a pas encore pris de décision. 

En juillet, la CGI doit nous fournir un comparatif des deux CCN (Distribution et Commerce de gros). Ce que demande la CFDT depuis longtemps.

Après, si la CCN Distribution doit rejoindre une autre CCN, une négociation s’engagera sur la période de transition et la question du maintien des acquis pour les salariés actuellement en poste. 

La paritaire avait aussi à son ordre du jour les salaires minima. Les employeurs n’ont fait aucune proposition d’augmentation. Le dernier accord date de juillet 2017. C’est très regrettable de pénaliser ainsi les salariés qui voient leur prime d’ancienneté et leur salaire gelés.  Le dialogue social démarre mal ! Nous espérons vivement que la CGI viendra avec une proposition en septembre.

FCE

Qui sommes-nous? Notre organisation Nos syndicats Nos publications Nos liaisons

Branches

Caoutchouc Chimie IEG Papier-carton Pharmacie Plasturgie Pétrole Verre U.F. Retraites

Axes

Cadre Condition de travail / Temps de travail / Discrimination Dialogue social Droits Développement / Election Développement durable Economie Egalité professionnelle Emploi / Restructuration Europe / International Formation syndicale FPC / GPEC Politique industrielle Protection sociale / Prévoyance Retraites Rémunération Santé au travail / Risques industriels

Liaisons

Enedis GRDF Michelin Sanofi Solvay St-Gobain RTE Total

Syndicats

Adour Pyrénées Ain-Deux Savoie Alpes Méditerranée Alsace Artois Val de Lys Auvergne Limousin Basse Normandie Bourgogne Bretagne Centre Val de Loire Champagne Ardenne Dauphiné-Vivarais Franche Comté Haute Normandie Ile de France Languedoc Roussillon Lille Sambre Escaut Littoral Nord Lorraine Maine Anjou Midi Pyrénées Nord Aquitaine Picardie Poitou Charentes Provence Corse Rhône Alpes Ouest Vendée Loire-Atlantique

Dossiers

Fiches pratiques Loi Travail Comités d'entreprise Européens Liens utiles

Publications

Initiatives syndicales Gaz Electricité Retraites Magazine Chimie Energie Syndicalisme Hebdo
Fédération Chimie Energie CFDT | 47-49, avenue Simon Bolivar | 75950 Paris Cedex 19