Entrez un ou plusieurs mots et la recherche s'effectuera sur l'ensemble des pages du site.

Carte des syndicats

Accès adhérent

Veuillez entrer votre nom comme identifiant, et votre numéro d'adhérent comme mot de passe.
G
MEnvoyer par mail PImprimer H Définir cette page comme page de démarrage. Cette page est votre page de démarrage. *J'aime ( 0)

La marque française de cosmétiques Yves Rocher licencie des adhérents syndicaux

Actualité
Publié(e) le :
16/05/2018

Dernières informations au 18 mai : YVES ROCHER LICENCIE 115 ADHÉRENTS SYNDICAUX. Depuis la première publication de l’article, le 16 mai, la situation en Turquie s’est gravement détériorée. La direction locale de l’entreprise Yves Rocher continue à licencier des adhérents syndicaux. Au 18 mai, les travailleurs et travailleuses licenciés ont atteint le nombre de 115.
Le syndicat Petrol-Is est ses membres ont constitué un piquet devant l’usine et mènent des actions, malgré le Ramadan en cours. Les actions entreprises par le syndicat reçoivent une attention soutenue de la part du public. Tous les cas de licenciement ont été portés en justice, car la résiliation de contrat en raison d’une appartenance syndicale est injustifiée.
À l’origine, après s’être joints à l’affilié d’IndustriALL Petrol-Is, 85 travailleurs et travailleuses de la filiale turque de l’entreprise de cosmétiques française Yves Rocher, Kosan Kozmetik Pazarlama ve Ticaret AS, avaient été licenciés.

À l’issue d’une intense campagne de recrutement menée en mars par Petrol-İş, le syndicat du pétrole, de la chimie et du caoutchouc de Turquie, un nombre suffisant de travailleurs et travailleuses de la filiale turque de la firme Yves Rocher, Kosan Kozmetik, ont choisi, en exerçant leur libre arbitre, d’adhérer au syndicat. Dès lors que la preuve que le syndicat détenait une majorité a été obtenue, la direction de Petrol-İş a tenté de construire un dialogue social constructif et a approché l’entreprise avec une offre pour discuter de négociations collectives. L’entreprise a rejeté cette offre et a contesté devant un tribunal la certification accordée par le Ministère du Travail, en utilisant des arguments sans fondement et des failles au sein de la législation nationale pour mettre des bâtons dans les roues de la négociation collective.
En avril, la direction locale a licencié 14 membres de Petrol-İş en raison de leur appartenance syndicale. De plus, la direction a continué à mettre la pression sur les salariés et à les intimider, sapant en cela leur droit légitime à s’affilier à un syndicat dans leur usine. Alors que les travailleurs et travailleuses refusaient de renoncer à leur affiliation à Petrol-İş, la direction a licencié le 11 mai six autres membres du syndicat. Le 15 mai, Kosan Kozmetik a mis dehors 65 travailleurs et travailleuses en raison de leur implication dans des activités syndicales, ce qui porte le nombre total de licenciés à 85.


Dans un courrier à l’entreprise, IndustriALL Global Union a appelé la direction à respecter les droits syndicaux, à réintégrer les syndiqués licenciés et à entamer un dialogue avec Petrol-İş. Valter Sanches, Secrétaire général d’IndustriALL écrit :
“Le comportement de Kosan Kozmetik constitue une infraction flagrante à la législation turque du travail, tout autant que des normes internationales du travail, dont la Convention n°87 concernant la liberté syndicale et la protection du droit syndical et la Convention n° 98 sur le droit d’organisation et de négociation collective de l’Organisation Internationale du Travail (OIT).”


L’affilié français d’IndustriALL, la FCE-CFDT, a approché la direction centrale de l’entreprise à Paris pour qu’elle intervienne urgemment.


Petrol-İş et ses membres ont formé un piquet devant l’usine, qui recueille un large soutien de la part d’autres lieux d’activités et de la société civile.
“Il est totalement inacceptable de la part d’une marque bien connue au plan mondial de ne pas respecter les droits fondamentaux au sein de ses filiales,”
a indiqué Kemal Özkan, Secrétaire général adjoint d’IndustriALL.
“Nous attendons l’ouverture par Yves Rocher de canaux de communication permettant de régler la situation à Gebze. Autrement, nous aurons recours à des moyens différents par le biais d’une vaste campagne.”


Originaire de Rennes, en France, Yves Rocher est une marque de cosmétiques et de produits de beauté de stature mondiale. L’entreprise est présente dans 88 pays et emploie 13,500 personnes, sans compter les plus de 215.000 concernées par des emplois indirects. Kosan Kozmetik emploie 400 travailleurs et travailleuses et produit la marque Flormar, numéro un des produits de maquillage en Turquie avec une part de marché de 21%. L’usine exporte aussi des produits sur 104 marchés, principalement de pays en développement.

http://www.industriall-union.org/fr/la-marque-francaise-de-cosmetiques-yves-rocher-licencie-des-adherents-syndicaux

FCE

Qui sommes-nous? Notre organisation Nos syndicats Nos publications Nos liaisons

Branches

Caoutchouc Chimie IEG Papier-carton Pharmacie Plasturgie Pétrole Verre U.F. Retraites

Axes

Cadre Condition de travail / Temps de travail / Discrimination Dialogue social Droits Développement / Election Développement durable Economie Egalité professionnelle Emploi / Restructuration Europe / International Formation syndicale FPC / GPEC Politique industrielle Protection sociale / Prévoyance Retraites Rémunération Santé au travail / Risques industriels

Liaisons

Enedis GRDF Michelin Sanofi Solvay St-Gobain RTE Total

Syndicats

Adour Pyrénées Ain-Deux Savoie Alpes Méditerranée Alsace Artois Val de Lys Auvergne Limousin Basse Normandie Bourgogne Bretagne Centre Val de Loire Champagne Ardenne Dauphiné-Vivarais Franche Comté Haute Normandie Ile de France Languedoc Roussillon Lille Sambre Escaut Littoral Nord Lorraine Maine Anjou Midi Pyrénées Nord Aquitaine Picardie Poitou Charentes Provence Corse Rhône Alpes Ouest Vendée Loire-Atlantique

Dossiers

Fiches pratiques Loi Travail Comités d'entreprise Européens Liens utiles

Publications

Initiatives syndicales Gaz Electricité Retraites Magazine Chimie Energie Syndicalisme Hebdo
Fédération Chimie Energie CFDT | 47-49, avenue Simon Bolivar | 75950 Paris Cedex 19