Entrez un ou plusieurs mots et la recherche s'effectuera sur l'ensemble des pages du site.

Carte des syndicats

Accès adhérent

Veuillez entrer votre nom comme identifiant, et votre numéro d'adhérent comme mot de passe.
G
MEnvoyer par mail PImprimer H Définir cette page comme page de démarrage. Cette page est votre page de démarrage. *J'aime ( 0)

Toute la CFDT se coordonne pour Fessenheim

Actualité
Publié(e) le :
08/03/2018

Après six années de rebondissements, d’annonces contradictoires, le gouvernement a pris la décision de la fermeture de la centrale nucléaire de Fessenheim. Celle-ci sera effective à la date de démarrage de l’EPR de Flamanville, prévue fin 2018. Le secrétaire d’Etat, Sébastien Lecornu, est venu il y a quelques semaines pour mettre en place un comité de pilotage pour la reconversion du territoire. L’URI Grand-Est est partie prenante dans ce comité, avec pour objectif d’assurer un avenir au territoire et aux salariés directement ou indirectement concernés par la fermeture de la centrale. Cette fermeture anticipée reste à nos yeux un non-sens économique, social et industriel. Mais la décision étant définitivement arrêtée, il ne sert à rien d’emmener les salariés dans une lutte perdue d’avance. Le combat à mener est maintenant celui de l’avenir industriel du territoire, de la créationd’emplois et d’un accompagnement de haut niveau pour l’ensemble des salariés : les 700 agents EDF, les 330 prestataires présents toute l’année sur le site, et les autres sous-traitants qui travaillent pour la centrale. Une étude menée par le cabinet Syndex fait référence aux conséquences économiques et sociales de l’arrêt du site. Près de 2 000 salariés et leur famille sont concernés. A cela s’ajoute toute l’activité liée, les commerces, les services publics…

L’URI Grand-Est, la Fédération, le Syndicat Chimie Energie Alsace, et la section de Fessenheim se sont rencontrés à Mulhouse pour coordonner l’action de la CFDT à tous les niveaux. Des interventions auprès du ministère ont déjà eu lieu, une rencontre avec le préfet de département est prévue, des interventions auprès d’EDF quant à sa responsabilité sociale et sociétale sont décidées et, bien sûr, la concertation en cours sur les mesures sociales pour l’accompagnement de la fermeture. La section a d’ores et déjà exigé d’EDF que les sous-traitants bénéficient eux aussi de mesures de haut niveau.

FCE

Qui sommes-nous? Notre organisation Nos syndicats Nos publications Nos liaisons

Branches

Caoutchouc Chimie IEG Papier-carton Pharmacie Plasturgie Pétrole Verre U.F. Retraites

Axes

Cadre Condition de travail / Temps de travail / Discrimination Dialogue social Droits Développement / Election Développement durable Economie Egalité professionnelle Emploi / Restructuration Europe / International Formation syndicale FPC / GPEC Politique industrielle Protection sociale / Prévoyance Retraites Rémunération Santé au travail / Risques industriels

Liaisons

Enedis GRDF Michelin Sanofi Solvay St-Gobain RTE Total

Syndicats

Adour Pyrénées Ain-Deux Savoie Alpes Méditerranée Alsace Artois Val de Lys Auvergne Limousin Basse Normandie Bourgogne Bretagne Centre Val de Loire Champagne Ardenne Dauphiné-Vivarais Franche Comté Haute Normandie Ile de France Languedoc Roussillon Lille Sambre Escaut Littoral Nord Lorraine Maine Anjou Midi Pyrénées Nord Aquitaine Picardie Poitou Charentes Provence Corse Rhône Alpes Ouest Vendée Loire-Atlantique

Dossiers

Fiches pratiques Loi Travail Comités d'entreprise Européens Liens utiles

Publications

Initiatives syndicales Gaz Electricité Retraites Magazine Chimie Energie Syndicalisme Hebdo
Fédération Chimie Energie CFDT | 47-49, avenue Simon Bolivar | 75950 Paris Cedex 19