Entrez un ou plusieurs mots et la recherche s'effectuera sur l'ensemble des pages du site.

Carte des syndicats

Accès adhérent

Veuillez entrer votre nom comme identifiant, et votre numéro d'adhérent comme mot de passe.
G
MEnvoyer par mail PImprimer H Définir cette page comme page de démarrage. Cette page est votre page de démarrage. *J'aime ( 0)

IEG
Hydraulique : la CFDT revendique la prolongation contre investissement des concessions hydrauliques

Actualité
Publié(e) le :
01/06/2018

Dans le cadre des actions de défense de l’hydraulique, le 27 avril 2018, monsieur Denanot, député européen, est venu à la demande de la CFDT au barrage du Chastang (Haute-Dordogne).

Il s’est dit préoccupé de la mise en concurrence des concessions hydrauliques en France, et a souligné que la réciprocité en Europe n’existait pas. Il s’est engagé à écrire au président de la République et au Premier ministre pour rappeler l’importance du modèle actuel français, les enjeux de sécurité et de sûreté hydrauliques, et la nécessité de prolonger les concessions hydrauliques en contrepartie d’investissements pour soutenir l’économie et l’emploi dans les territoires. Le député demande expressément le lancement du projet Redenat, qui représente 1 milliard d’euros d’investissement dans la vallée de la Dordogne, et 500 emplois à la clé.

La CFDT partage ses inquiétudes, et émet aussi la nécessité d’une décision responsable concernant ce projet. Plus largement, elle attend de l’Etat une position responsable sur le renouvellement des concessions en contrepartie d’investissements.

La CFDT dénonce l’interminable et l’opaque gestion du gouvernement en réponse à la mise en demeure de la Commission européenne. La France doit cesser de tergiverser et de replacer ce dossier sur le champ politique. Les multi-usages de l’eau sont des domaines qui doivent relever de l’Etat, et deux dossiers majeurs en termes d’investissement et d’emplois potentiels restent en souffrance. Cette situation est inacceptable, notamment dans un pays encore trop durement touché par le chômage. La CFDT demande au gouvernement la prolongation contre investissement pour CNR (le Rhône) et EDF (La Truyère).

FCE

Qui sommes-nous? Notre organisation Nos syndicats Nos publications Nos liaisons

Branches

Caoutchouc Chimie IEG Papier-carton Pharmacie Plasturgie Pétrole Verre U.F. Retraites

Axes

Cadre Condition de travail / Temps de travail / Discrimination Dialogue social Droits Développement / Election Développement durable Economie Egalité professionnelle Emploi / Restructuration Europe / International Formation syndicale FPC / GPEC Politique industrielle Protection sociale / Prévoyance Retraites Rémunération Santé au travail / Risques industriels

Liaisons

Enedis GRDF Michelin Sanofi Solvay St-Gobain RTE Total

Syndicats

Adour Pyrénées Ain-Deux Savoie Alpes Méditerranée Alsace Artois Val de Lys Auvergne Limousin Basse Normandie Bourgogne Bretagne Centre Val de Loire Champagne Ardenne Dauphiné-Vivarais Franche Comté Haute Normandie Ile de France Languedoc Roussillon Lille Sambre Escaut Littoral Nord Lorraine Maine Anjou Midi Pyrénées Nord Aquitaine Picardie Poitou Charentes Provence Corse Rhône Alpes Ouest Vendée Loire-Atlantique

Dossiers

Fiches pratiques Loi Travail Comités d'entreprise Européens Liens utiles

Publications

Initiatives syndicales Gaz Electricité Retraites Magazine Chimie Energie Syndicalisme Hebdo
Fédération Chimie Energie CFDT | 47-49, avenue Simon Bolivar | 75950 Paris Cedex 19