Entrez un ou plusieurs mots et la recherche s'effectuera sur l'ensemble des pages du site.

Carte des syndicats

Accès adhérent

Veuillez entrer votre nom comme identifiant, et votre numéro d'adhérent comme mot de passe.

CAOUTCHOUC
Hutchinson : vers la suppression de 1000 postes en France

Actualité
Publié(e) le :
25/06/2020

La direction du groupe Hutchinson (filiale à 100% du groupe Total) a annoncé, suite à la crise que traverse le groupe et fortement accentuée par la crise du Covid, son intention de réduire ses effectifs au niveau mondial. Officiellement, près de 3000 postes de salariés permanents (dont 1000 en France) seraient ainsi supprimés. Le groupe comptait 47000 salariés dans le monde dont 8500 en France. Déjà 6000 emplois tenus par des intérimaires ont été supprimés dans le monde. Pour la FCE-CFDT, les pertes d’emplois des activités automobile et aéronautique pourraient avoisiner -20% de l’effectif global du groupe Hutchinson soit 7500 salariés avant une reprise normale de l’activité envisagée pour 2023/25. Pour la France, la Direction a dans un premier temps évoqué la négociation d’un accord de Rupture Conventionnelle Collective, puis elle s’est ravisée pour proposer un Plan Départ Volontaire. Il pourrait concerner près de 1000 salariés (dont 800 mesures d’âge) sans fermeture d’usine, ni de licenciement économique.

Pour la FCE-CFDT rien ne doit être négocié avant d’avoir une vision claire de la situation économique et sociale actuelle et à venir, de connaître la stratégie
industrielle, d’avoir un état des investissements projetés et d’obtenir une garantie sur l’emploi. Il serait irresponsable de commencer à négocier sur des départs volontaires sans avoir d’assurances concrètes pour ceux qui resteront.

La CFDT priorisera dans un premier temps le dispositif de départs volontaires en mesures d’âge, et après avoir fait une analyse de ces départs, avec tout ce que cela comporte, nous faciliterons l’accompagnement pour les salariés ayant un projet professionnel ou personnel.

La CFDT a obtenu la possibilité de construire un socle commun au niveau du groupe Hutchinson France, qui sera établi avec les coordinateurs. Ce socle sera validé par la suite dans les entreprises ou les mono-établissements avec les DSC ou DS. 

mVos réactions

Aucun commentaire n'a encore été posté à la suite de cet article.

Cet article est fermé aux commentaires.

FCE

Qui sommes-nous? Notre organisation Nos syndicats Nos publications Nos liaisons

Branches

Caoutchouc Chimie IEG Papier-carton Pharmacie Plasturgie Pétrole Verre U.F. Retraites

Axes

Cadre Condition de travail / Temps de travail / Discrimination Dialogue social Droits Développement / Election Développement durable Economie Egalité professionnelle Emploi / Restructuration Europe / International Formation syndicale FPC / GPEC Politique industrielle Protection sociale / Prévoyance Retraites Rémunération Santé au travail / Risques industriels

Liaisons

Enedis GRDF Michelin Sanofi Solvay St-Gobain RTE Total

Syndicats

Adour Pyrénées Ain-Deux Savoie Alpes Méditerranée Alsace Artois Val de Lys Auvergne Limousin Basse Normandie Bourgogne Bretagne Centre Val de Loire Champagne Ardenne Dauphiné-Vivarais Franche Comté Haute Normandie Ile de France Languedoc Roussillon Lille Sambre Escaut Littoral Nord Lorraine Maine Anjou Midi Pyrénées Nord Aquitaine Picardie Poitou Charentes Provence Corse Rhône Alpes Ouest Vendée Loire-Atlantique

Dossiers

Fiches pratiques Comités d'entreprise Européens Liens utiles

Publications

Initiatives syndicales Gaz Electricité Retraites Magazine Chimie Energie Syndicalisme Hebdo
Fédération Chimie Energie CFDT | 47-49, avenue Simon Bolivar | 75950 Paris Cedex 19