Entrez un ou plusieurs mots et la recherche s'effectuera sur l'ensemble des pages du site.

Carte des syndicats

Accès adhérent

Veuillez entrer votre nom comme identifiant, et votre numéro d'adhérent comme mot de passe.
G
MEnvoyer par mail PImprimer H Définir cette page comme page de démarrage. Cette page est votre page de démarrage. *J'aime ( 0)

PETROLE / TOTAL
Maersk Oil : une acquisition surprenante !

Actualité
Publié(e) le :
15/09/2017

Lors d’un comité central extraordinaire, Total a annoncé le rachat de Maersk Oil, filiale du groupe danois A.P.M. Moller Maersk, pour 7,45 milliards de dollars.

Pour la direction, l’intérêt réside dans une production supplémentaire de 160 000 barils équivalent pétrole (bep) en 2018 et de 200 000 bep en 2020 ; un actif localisé à 80% dans les pays de l’OCDE, notamment en mer du Nord, et un portefeuille qui se complète géographiquement très bien à celui du Groupe. Les synergies seront de l’ordre de 400 millions de dollars en 2020.

L’intérêt financier est certes incontestable pour Total (961 millions de dollars à fin juin 2017 de cash-flow et des réserves d’environ 1 milliard de bep), mais la CFDT est très sceptique sur le bien-fondé de cette acquisition au regard du projet d’entreprise ONE TOTAL, qui a pour ambition de devenir «la major de l’énergie propre».

Aussi, la CFDT attendait un achat d’actifs dans le gaz et non dans le pétrole afin de porter progressivement, comme annoncé, la part du gaz à 65% à l’horizon 2025.

Du côté social … les synergies auront un impact sur les effectifs de Total et de Maersk Oil. C’est bien connu, dans le cadre d’un rachat d’actifs dans le même secteur d’activité : 1 + 1 ne fait jamais 2 !7 051 salariés seront directement concernés !

Pour la CFDT, l’impact social sur l’emploi ne se limitera pas aux 2 839 salariés de Maersk Oil et aux 4176 salariés de Total de la zone géographique concernée par ce changement de périmètre. Elle s’interroge aussi sur les conséquences de la mutualisation des compétences humaines et techniques sur l’emploi en France.

La CFDT a obtenu l’engagement de la direction de revenir devant les membres du Comité européen pour chaque réorganisation - qu’elle soit locale ou qu’elle concerne plusieurs pays - induite par ce rachat. De plus, cet engagement ne dédouane pas la direction de clarifier sa stratégie industrielle et sociale ONE TOTAL, aux regards des mutations à venir.

FCE

Qui sommes-nous? Notre organisation Nos syndicats Nos publications Nos liaisons

Branches

Caoutchouc Chimie IEG Papier-carton Pharmacie Plasturgie Pétrole Verre U.F. Retraites

Axes

Cadre Condition de travail / Temps de travail / Discrimination Dialogue social Droits Développement / Election Développement durable Economie Egalité professionnelle Emploi / Restructuration Europe / International Formation syndicale FPC / GPEC Politique industrielle Protection sociale / Prévoyance Retraites Rémunération Santé au travail / Risques industriels

Liaisons

Enedis GRDF Michelin Sanofi Solvay St-Gobain RTE Total

Syndicats

Adour Pyrénées Ain-Deux Savoie Alpes Méditerranée Alsace Artois Val de Lys Auvergne Limousin Basse Normandie Bourgogne Bretagne Centre Val de Loire Champagne Ardenne Dauphiné-Vivarais Franche Comté Haute Normandie Ile de France Languedoc Roussillon Lille Sambre Escaut Littoral Nord Lorraine Maine Anjou Midi Pyrénées Nord Aquitaine Picardie Poitou Charentes Provence Corse Rhône Alpes Ouest Vendée Loire-Atlantique

Dossiers

Fiches pratiques Loi Travail Comités d'entreprise Européens Liens utiles

Publications

Initiatives syndicales Gaz Electricité Retraites Magazine Chimie Energie Syndicalisme Hebdo
Fédération Chimie Energie CFDT | 47-49, avenue Simon Bolivar | 75950 Paris Cedex 19