Entrez un ou plusieurs mots et la recherche s'effectuera sur l'ensemble des pages du site.

Carte des syndicats

Accès adhérent

Veuillez entrer votre nom comme identifiant, et votre numéro d'adhérent comme mot de passe.
G
MEnvoyer par mail PImprimer H Définir cette page comme page de démarrage. Cette page est votre page de démarrage. *J'aime ( 0)

PLASTURGIE
Signature par la FCE-CFDT  de l’accord épargne salariale

Actualité
Publié(e) le :
15/06/2018

Le 23 mai s’est déroulée la commission mixte paritaire de la Plasturgie dans nos locaux de Bolivar. Trois sujets étaient à l’ordre du jour. Concernant l’accord sur la CPPNI, notre « fil rouge » est toujours en cours de négociation, à savoir l’intégration de la commission d’interprétation sur les classifications dans la future CPPNI de la branche Plasturgie. Autre point abordé lors de cette CMP, la remise à niveau des indemnités de licenciement, de départ et de mise à la retraite. L’impact des ordonnances Macron rendait moins favorable les indemnités de la convention collective nationale de la Plasturgie, et il était plus que nécessaire de renégocier ces différentes indemnités. Pour la FCE-CFDT, la renégociation de cet accord doit aller au-delà du minimum légal. Notre objectif et notre travail de fond sur cet accord sont essentiellement axés sur la reconnaissance intégrale de la carrière des salariés au sein de leur entreprise, en déplafonnant le seuil actuel des 25 ans. Dernier thème abordé, la mise à signature de l’accord pour l’épargne salariale, accord porté par la FCE-CFDT en tant qu’outil d’attractivité de la branche pour les salariés. Après plusieurs mois de négociations, la FCE-CFDT est la seule organisation syndicale de salariés à signer cet accord. Les deux organisations syndicales patronales seront également signataires. L’accord ne bénéficiera pas de mise en application directe et restera un « outil » mis à disposition des entreprises pour l’ensemble des salariés n’ayant pas d’épargne salariale, et désireuses de le mettre en place.

la FNIC-CGT, FO Chimie et la CFE CGC Chimie ont fait valoir leur droit d’opposition. Quel en est l’intérêt ? Mystère ?

Pour la FCE- CFDT, l’utilisation du droit d’opposition, ainsi que l’argumentation avancée sont incompréhensibles. Dans tous les cas, cela n’ira pas dans l’intérêt des salariés ! 

FCE

Qui sommes-nous? Notre organisation Nos syndicats Nos publications Nos liaisons

Branches

Caoutchouc Chimie IEG Papier-carton Pharmacie Plasturgie Pétrole Verre U.F. Retraites

Axes

Cadre Condition de travail / Temps de travail / Discrimination Dialogue social Droits Développement / Election Développement durable Economie Egalité professionnelle Emploi / Restructuration Europe / International Formation syndicale FPC / GPEC Politique industrielle Protection sociale / Prévoyance Retraites Rémunération Santé au travail / Risques industriels

Liaisons

Enedis GRDF Michelin Sanofi Solvay St-Gobain RTE Total

Syndicats

Adour Pyrénées Ain-Deux Savoie Alpes Méditerranée Alsace Artois Val de Lys Auvergne Limousin Basse Normandie Bourgogne Bretagne Centre Val de Loire Champagne Ardenne Dauphiné-Vivarais Franche Comté Haute Normandie Ile de France Languedoc Roussillon Lille Sambre Escaut Littoral Nord Lorraine Maine Anjou Midi Pyrénées Nord Aquitaine Picardie Poitou Charentes Provence Corse Rhône Alpes Ouest Vendée Loire-Atlantique

Dossiers

Fiches pratiques Loi Travail Comités d'entreprise Européens Liens utiles

Publications

Initiatives syndicales Gaz Electricité Retraites Magazine Chimie Energie Syndicalisme Hebdo
Fédération Chimie Energie CFDT | 47-49, avenue Simon Bolivar | 75950 Paris Cedex 19