Entrez un ou plusieurs mots et la recherche s'effectuera sur l'ensemble des pages du site.

Carte des syndicats

Accès adhérent

Veuillez entrer votre nom comme identifiant, et votre numéro d'adhérent comme mot de passe.
G
MEnvoyer par mail PImprimer H Définir cette page comme page de démarrage. Cette page est votre page de démarrage. *J'aime ( 0)

CSG : NON A LA SOLIDARITE EN MARCHE ARRIERE !

Actualité
Publié(e) le :
24/11/2017

Alors que les retraites, indexées sur les prix, n'ont pas augmenté depuis quatre ans, le gouvernement, pour financer le chômage, s'apprête à augmenter de 1,7 % la CSG des retraités ayant une pension mensuelle supérieure à 1 200 euros ...

Alors que les retraites, indexées sur les prix, n'ont pas augmenté depuis quatre ans, le gouvernement, pour financer le chômage, s'apprête à augmenter de 1,7 % la CSG des retraités ayant une pension mensuelle supérieure à 1 200 euros.
La CFDT Retraités continue de défendre la solidarité entre salariés et retraités, mais une VERITABLE SOLIDARITE, et non des mesures reposant sur une inégalité de traitement entre salariés et retraités en matière de contributions et de droits puisque dans ce projet gouvernemental la hausse de 1,7 % de la CSG est compensée pour toutes les catégories de salariés par une baisse des cotisations maladie .... sauf pour les retraités.
Cette « solidarité en marche arrière » a vivement fait réagir l'Union confédérale des Retraités CFDT qui, par l'entremise de sa secrétaire générale, Dominique Fabre, a adressé la lettre suivante au Premier ministre :

Monsieur le Premier ministre,

Votre gouvernement annonce la mise en œuvre d’une réforme de l’assurance chômage. 
Pour la financer, vous envisagez une hausse importante de la CSG. Notre première inquiétude tient 
au fait que, financé par la CSG, le risque chômage pourrait perdre son caractère contributif. 
De surcroît – et c’est là où intervient l’iniquité du projet – le transfert du financement de l’assurance chômage, aujourd’hui pris en charge par les salariés, à l’ensemble des contribuables soumis à la CSG aurait pour conséquence d’y faire contribuer les retraités.

Les retraités CFDT, soutenus dans leur position par toute la CFDT, considèrent que ce projet est la marque : 
• d’un manque d’objectivité dans l’analyse sur la place des retraités en société ; 
• de l’accumulation ces dernières années de déséquilibres fiscaux intergénérationnels ; 
• d’une inégalité de traitement entre retraités et salariés en matière de contributions et de droits ; 
• d’une méconnaissance des mécanismes d’indemnisation de la perte d’emploi.
« Tout le monde gagnera en pouvoir d’achat avec cette mesure, sauf les plus aisés des retraités… Aux plus aisés des retraités, je demanderai cet effort pour avoir un système plus intelligent pour leurs enfants et leurs petits-enfants », justifiait le candidat Emmanuel Macron. Cette mesure 
mettrait donc à contribution les retraités, dès lors qu’ils perçoivent environ 1 250 euros par mois, en dessous donc de la moyenne des pensions de retraite. Pour chacun d’entre eux, la perte de 
pouvoir d’achat avoisinera 265 euros annuels, contraints qu’ils seront de contribuer à l’assurance chômage sans envisager la moindre contrepartie !

Équilibre et équité
Monsieur le Premier ministre, à ce niveau de revenus, les retraités comme d’autres catégories 
sociales ne peuvent être considérés parmi « les plus aisés » pour avoir à supporter une hausse 
supplémentaire de la CSG de 1,7 %.
Faut-il également rappeler qu’au-delà de la CSG actuelle, de la CRDS et de la Casa, les retraités du secteur privé sont également soumis à une cotisation maladie à hauteur de 1 % sur leurs retraites complémentaires, cotisation dont on fait généralement peu état. Les retraités participent aussi,
et largement, aux efforts de redressement des comptes publics et sociaux : fiscalisation de la 
majoration de pension pour enfant, suppression de la demi-part fiscale pour les personnes seules, non-revalorisation des retraites. Toutes ces mesures, cumulées depuis 2013, ont déjà largement 
« permis » aux retraités de faire preuve de justes et nécessaires solidarités.
Les retraités, et les retraités CFDT au premier chef, ont jusqu’alors accepté de prendre leur part, comme tout citoyen, à l’effort commun, notamment en solidarité avec les générations les plus jeunes confrontées à une entrée difficile dans la vie active. Mais ils n’accepteront pas la rupture du contrat social qui nécessite un traitement équitable par rapport au reste de la population. L’évolution du 
pouvoir d’achat des retraités est proche de zéro depuis quatre ans. Elle ne saurait régresser avec cette disposition.

La CFDT Retraités a toujours su prendre ses responsabilités dans un monde économique en mutation démographique. Elle demeure ouverte à toutes évolutions qui pourraient répondre aux exigences de solidarité. Mais elle demande que toute réforme sociale soit équitable et équilibrée. [...]

Pour la CFDT Retraités
Dominique Fabre, secrétaire générale

POUR EN SAVOIR +
Le site internet du gouvernement Francais :
https://www.cfdt-retraités.fr/PetitionCSG

FCE

Qui sommes-nous? Notre organisation Nos syndicats Nos publications Nos liaisons

Branches

Caoutchouc Chimie IEG Papier-carton Pharmacie Plasturgie Pétrole Verre U.F. Retraites

Axes

Cadre Condition de travail / Temps de travail / Discrimination Dialogue social Droits Développement / Election Développement durable Economie Egalité professionnelle Emploi / Restructuration Europe / International Formation syndicale FPC / GPEC Politique industrielle Protection sociale / Prévoyance Retraites Rémunération Santé au travail / Risques industriels

Liaisons

Enedis GRDF Michelin Sanofi Solvay St-Gobain RTE Total

Syndicats

Adour Pyrénées Ain-Deux Savoie Alpes Méditerranée Alsace Artois Val de Lys Auvergne Limousin Basse Normandie Bourgogne Bretagne Centre Val de Loire Champagne Ardenne Dauphiné-Vivarais Franche Comté Haute Normandie Ile de France Languedoc Roussillon Lille Sambre Escaut Littoral Nord Lorraine Maine Anjou Midi Pyrénées Nord Aquitaine Picardie Poitou Charentes Provence Corse Rhône Alpes Ouest Vendée Loire-Atlantique

Dossiers

Fiches pratiques Loi Travail Comités d'entreprise Européens Liens utiles

Publications

Initiatives syndicales Gaz Electricité Retraites Magazine Chimie Energie Syndicalisme Hebdo
Fédération Chimie Energie CFDT | 47-49, avenue Simon Bolivar | 75950 Paris Cedex 19