Entrez un ou plusieurs mots et la recherche s'effectuera sur l'ensemble des pages du site.

Carte des syndicats

Accès adhérent

Veuillez entrer votre nom comme identifiant, et votre numéro d'adhérent comme mot de passe.
G
MEnvoyer par mail PImprimer H Définir cette page comme page de démarrage. Cette page est votre page de démarrage. *J'aime ( 0)

Les retraités pénalisés par les choix financiers du gouvernement  

Actualité
Publié(e) le :
01/02/2018

L'impôt sur la fortune immobilière (IFI) remplace l’impôt sur la fortune (ISF)...

L'impôt sur la fortune immobilière (IFI) remplace l’impôt sur la fortune (ISF). Juste avant, les députés ont voté l’instauration du prélèvement forfaitaire unique (PFU) de 30%, appelé aussi flat tax, destiné à réduire l’imposition des plus riches. 

On peut pointer les choix prioritaires du gouvernement : un gain immédiat pour les détenteurs de capitaux importants, l’augmentation de cotisations pour tous les autres, le suivi de compensations par étapes, ou de rien du tout, ou presque... comme pour les retraités. 

La CFDT Retraités, soutenue par la Confédération, n’est pas restée immobile et est intervenue auprès des députés pour tenter de faire évoluer les positions gouvernementales et obtenir des contreparties à la hausse de la CSG. 

Malheureusement, malgré nos efforts, le projet de loi de finances 2018 a été adopté le 21 décembre 2017 par la majorité gouvernementale « En Marche » à l’Assemblée nationale, sans aucune mesure compensatoire de la perte de pouvoir d’achat des pensions de 1,7%. 

La CFDT ne condamne pas la CSG. Nous l’avons soutenue dès son instauration, face à la majorité des autres organisations de retraités. Cependant, nous ne pouvons pas accepter un usage profondément injuste et inégalitaire, ni les mots blessants et stupides comme quoi les retraités, au-delà d’une pension de 1 200 euros par mois, sont des nantis. 

La CFDT Retraités continuera néanmoins à être offensive. 

Le pouvoir en place devra apprendre qu’il n’est jamais bon de traiter ainsi une catégorie de la population.

Ainsi, nous avons saisi l’opportunité de faire valoir nos revendications dans le cadre de la future réforme des retraités auprès du ministère des Solidarités et de la Santé. 

Notamment : 

Le niveau de vie des retraités

Nous avons rappelé notre revendication d’indexation des pensions sur les salaires pour éviter l’érosion du niveau de vie des retraités, tant actuels que futurs. Le Conseil d’orientation des retraites (COR) vient de confirmer notre analyse en soulignant une baisse constante du pouvoir d’achat des retraités depuis 25 ans. 

Les inégalités de retraites entre les hommes et les femmes 

Il est indispensable de renforcer les solidarités au sein du système de retraite envers les femmes tant que la parité sur le marché du travail n’est pas réelle.

La revalorisation du minimum contributif pour garantir, avec l’ajout des retraites complémentaires, un minimum de pension pour une carrière complète, égal au Smic net.

Les évolutions des pensions de réversion 

La protection des conjoints survivants, majoritairement des femmes, revêt un caractère profondément injuste. 

Une amélioration de la couverture complémentaire des retraités 

Plusieurs pistes d’évolution sont possibles, et la CFDT Retraités est prête à une concertation. 

Pour la CFDT, une part de la « nouvelle » CSG (1,7%) doit permettre de financer des améliorations de la prise en charge de la complémentaire des retraités. 

Mieux accompagner la perte d’autonomie

La loi ASV doit se décliner au plus près des personnes âgées en perte d’autonomie. Nous avons relevé la lenteur d’installation des conseils départementaux de la citoyenneté et de l'autonomie (CDCA).

Depuis que le décret a été promulgué, une vingtaine de CDCA ne sont pas encore installés. Pour les autres, les règlements intérieurs et le paiement ou non des indemnités de déplacement sont en cours de discussion.

Nous avons souligné les distorsions entre départements sur l’application de l’APA, et évoqué les problèmes des EHPAD, et notamment les restes à charge importants pour les résidents.

Nous avons rappelé que la deuxième partie de la loi ASV sur les établissements reste une revendication forte de la CFDT Retraités.

2018 sera l'année de tous les combats pour les retraités CFDT. 

FCE

Qui sommes-nous? Notre organisation Nos syndicats Nos publications Nos liaisons

Branches

Caoutchouc Chimie IEG Papier-carton Pharmacie Plasturgie Pétrole Verre U.F. Retraites

Axes

Cadre Condition de travail / Temps de travail / Discrimination Dialogue social Droits Développement / Election Développement durable Economie Egalité professionnelle Emploi / Restructuration Europe / International Formation syndicale FPC / GPEC Politique industrielle Protection sociale / Prévoyance Retraites Rémunération Santé au travail / Risques industriels

Liaisons

Enedis GRDF Michelin Sanofi Solvay St-Gobain RTE Total

Syndicats

Adour Pyrénées Ain-Deux Savoie Alpes Méditerranée Alsace Artois Val de Lys Auvergne Limousin Basse Normandie Bourgogne Bretagne Centre Val de Loire Champagne Ardenne Dauphiné-Vivarais Franche Comté Haute Normandie Ile de France Languedoc Roussillon Lille Sambre Escaut Littoral Nord Lorraine Maine Anjou Midi Pyrénées Nord Aquitaine Picardie Poitou Charentes Provence Corse Rhône Alpes Ouest Vendée Loire-Atlantique

Dossiers

Fiches pratiques Loi Travail Comités d'entreprise Européens Liens utiles

Publications

Initiatives syndicales Gaz Electricité Retraites Magazine Chimie Energie Syndicalisme Hebdo
Fédération Chimie Energie CFDT | 47-49, avenue Simon Bolivar | 75950 Paris Cedex 19