Entrez un ou plusieurs mots et la recherche s'effectuera sur l'ensemble des pages du site.

Carte des syndicats

Accès adhérent

Veuillez entrer votre nom comme identifiant, et votre numéro d'adhérent comme mot de passe.
G
MEnvoyer par mail PImprimer H Définir cette page comme page de démarrage. Cette page est votre page de démarrage. *J'aime ( 0)

Présentation de la branche

La branche couvre 6 conventions collectives :
- Les industries de fabrication mécanique du verre (CCN 3079)
- La fabrication du verre à la main semi-automatique et mixte (CCN 3281)
- La miroiterie, transformation et négoce du verre (CCN 3050)
- Le chalumeau mécanique, transformation industrielle du tube de verre (CCN non étendue)
- L’union des métiers du verre qui regroupe le commerce du flaconnage, les tailleurs graveurs décorateurs et le chalumeau à la main (CCN 3310)
- L’industrie du vitrail (CCN 3172)
 
Pour l’ensemble de ces 6 conventions collectives, la branche verre emploie environ 39 200 salariés.

Le contexte économique

L’industrie du verre mécanique (22 000 salariés en 2009) est principalement dominée par 4 grands groupes verriers de dimension mondiale et européenne : Saint Gobain, AGC Flat Glass (ex Glaverbel), Owens Illinois et Arc International.
Arc international, à elle seule, possède 7700 salariés. Saint Gobain et AGC Flat Glass qui produisent du verre plat sont des donneurs d’ordre vers leurs filiales de transformation (miroiteries).L’industrie du verre à la main concerne 4 300 salariés (année 2009). Elle est principalement tournée vers les arts de la table et l’élaboration de pièces de cristal.
La miroiterie, c’est plus de 400 entreprises et 8300 salariés. Cette industrie axée sur la transformation du verre plat a, comme clients principaux, l’industrie du bâtiment et l’industrie automobile.

L'évolution de l'emploi

En France
En 5 ans, la branche verre a perdu près de 18 000 salariés. Depuis 2008, ce sont 5000 emplois qui ont disparu. L’ensemble des entreprises est touché par la crise. Gel des salaires, chômage partiel, arrêt de fours, fermeture d’entreprises, la situation se dégrade continuellement dans l’ensemble des secteurs du verre, aussi bien au niveau français qu’au niveau européen.
Dans le verre plat, en 2009, les effectifs ont baissé de 22%. La société AGC Flat Glass Europe dans le Pas de Calais est fortement touchée. L’activité du secteur du bâtiment (grosse production), diminue, Il faudra attendre au plus tôt la fin 2010 pour effacer les chutes d’activité enregistrées entre septembre 2008 et septembre 2009. Seules les petites entreprises sont peu touchées.
Le verre domestique (arts de la table, principalement) est aussi concerné. Les réductions d’effectifs les plus importantes ont eu lieu, sous l’effet de la montée des importations à bas coûts d’origine asiatique. Dans le nord de la France, le leader mondial, Arc International perd des centaines de salariés par an.
L’ensemble des entreprises de St Gobain est touché. La situation du conditionnement, qui résistait bien en début de crise, se détériore fortement.
Des bassins d’emplois sont percutés par la crise, principalement en Ile de France où les entreprises du verre disparaissent petit à petit : Rioglass a été vendu à des Slovènes, l’avenir de Saint Gobain Quartz Neumours est très préoccupant,…

En Europe
La chute d’activité la plus importante a concerné les pays de l’Europe de l’Est. Les pays de l’Europe de l’ouest ont été touchés à partir du quatrième trimestre 2008, en particulier au Royaume-Uni, en Espagne et en Italie. Beaucoup d’entreprises n’ont pas mesuré l’ampleur de la crise et non pas anticipé.

Les priorités de la FCE

Salaires
Pour l’année 2009, la FCE-CFDT a signé des accords dans le verre mécanique, dans la cristallerie et dans le vitrail.
Les chambres patronales de la miroiterie et de l’union des métiers du verre ont fait une recommandation.
Concernant le chalumeau mécanique, pas d’avancée pour 2009, le dernier accord date de juillet 2002.
Les négociations salaires année 2010 se dérouleront au premier trimestre.
Egalité professionnelle
Dans la miroiterie, accord du mois d’avril 2009 signé par la FCE-CFDT. Il définit les orientations pour améliorer, garantir et promouvoir l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes.


Silice Cristalline
Le 27 avril 2006, l’Emcef, Fédération européenne de l’Energie, de la Chimie et des Mines, (aujourd'hui IndustriAll European Trade Union) a signé avec la chambre patronale de l’industrie du Verre notamment, l’accord intersectoriel européen sur l’exposition à la silice cristalline. Cet accord, sans préjudice, porte sur la prévention et la protection des salariés (ou de toute autre personne) exposés sur leur lieu de travail à la silice cristalline alvéolaire. Il est unique à bien des égards et ne s’applique qu’aux salariés des entreprises adhérentes à la chambre patronale de l’industrie du Verre. C’est pourquoi, la FCE-CFDT revendique qu’il soit intégré dans un accord Santé au travail annexé à la convention collective nationale, afin que toutes les entreprises soient dans l’obligation de l’appliquer.
Une campagne de valorisation de l’accord est également prévu pour l’année 2010 avec comme objectif de promouvoir les effets de la silice auprès des travailleurs et employeurs.


Les Classifications
Une plaquette "cartographie et fiches métiers" de la branche professionnelle Miroiterie, Transformation et Négoce du Verre a été réalisée. L’objectif :
- mieux connaître et faire connaître les métiers couverts par la CCN 3050,
- disposer d’une description des métiers « cœur des métiers »
La FCE-CFDT a obtenu auprès de la chambre patronale de la miroiterie la mise en place d’un groupe de travail sur les classifications. L’objectif étant de mettre les coefficients en face de chaque métier.

FCE

Qui sommes-nous? Notre organisation Nos syndicats Nos publications Nos liaisons

Branches

Caoutchouc Chimie IEG Papier-carton Pharmacie Plasturgie Pétrole Verre U.F. Retraites

Axes

Cadre Condition de travail / Temps de travail / Discrimination Dialogue social Droits Développement / Election Développement durable Economie Egalité professionnelle Emploi / Restructuration Europe / International Formation syndicale FPC / GPEC Politique industrielle Protection sociale / Prévoyance Retraites Rémunération Santé au travail / Risques industriels

Liaisons

Enedis GRDF Michelin Sanofi Solvay St-Gobain RTE Total

Syndicats

Adour Pyrénées Ain-Deux Savoie Alpes Méditerranée Alsace Artois Val de Lys Auvergne Limousin Basse Normandie Bourgogne Bretagne Centre Val de Loire Champagne Ardenne Dauphiné-Vivarais Franche Comté Haute Normandie Ile de France Languedoc Roussillon Lille Sambre Escaut Littoral Nord Lorraine Maine Anjou Midi Pyrénées Nord Aquitaine Picardie Poitou Charentes Provence Corse Rhône Alpes Ouest Vendée Loire-Atlantique

Dossiers

Fiches pratiques Loi Travail Comités d'entreprise Européens Liens utiles

Publications

Initiatives syndicales Gaz Electricité Retraites Magazine Chimie Energie Syndicalisme Hebdo
Fédération Chimie Energie CFDT | 47-49, avenue Simon Bolivar | 75950 Paris Cedex 19