Entrez un ou plusieurs mots et la recherche s'effectuera sur l'ensemble des pages du site.

Carte des syndicats

Accès adhérent

Veuillez entrer votre nom comme identifiant, et votre numéro d'adhérent comme mot de passe.
G
MEnvoyer par mail PImprimer H Définir cette page comme page de démarrage. Cette page est votre page de démarrage. *J'aime ( 0)

Orientations stratégiques de RTE

Actualité
Publié(e) le :
20/04/2017

François Brottes présente les orientations stratégiques de RTE en rappelant en préambule que la marge de manœuvre de l’entreprise était limitée compte tenu de sa nature d’entreprise de service public en monopole agissant sous le contrôle étroit du régulateur.
Ces orientations s’articulent autour des 2 premiers axes du projet d’entreprise « Impulsion & Vision » :
« Performance et responsabilité pour un service public rénové »
« Audace et innovation pour réussir la mutation de notre système industriel »

En termes de moyens, il est proposé de stabiliser les effectifs sur les 4 ans de la période TURPE5, de réinterroger nos modes de fonctionnement en vue notamment de faciliter le quotidien des salariés, de clarifier les rôles et responsabilités des managers, de décloisonner les métiers et de diversifier les parcours de carrière.

La CFDT regrette qu’il n’y ait pas d’orientations stratégiques sur le 3ème axe
« Agilité et Ouverture pour accompagner les initiatives » car il y aurait justement matière à être innovant sur ce sujet (faire évoluer le mode de management pour laisser émerger les initiatives, améliorer la qualité de vie au travail en laissant réellement les agents se prononcer sur l’organisation du travail de leur équipe…).

Au-delà de ce qui s’apparente à un catalogue de bonnes intentions, François Brottes précise que RTE arrêtera sa trajectoire industrielle d’ici la fin de l’année 2017, notamment sur les thématiques «Exploitation 2025 » et « Gestion des actifs 2025 ». Ce n’est qu’à ce moment-là que l’on sera enfin fixé sur la stratégie industrielle de RTE et ses conséquences en termes d’emplois, de compétences et de formation.

La CFDT demande que cette stratégie industrielle fasse l’objet, en amont de toute décision, d’une vraie concertation avec les représentants du personnel. En effet, les choix qui seront arrêtés pourraient être lourds de conséquence pour les agents concernés (notamment en ce qui concerne l’évolution du métier Exploitation).

FCE

Qui sommes-nous? Notre organisation Nos syndicats Nos publications Nos liaisons

Branches

Caoutchouc Chimie IEG Papier-carton Pharmacie Plasturgie Pétrole Verre U.F. Retraites

Axes

Cadre Condition de travail / Temps de travail / Discrimination Dialogue social Droits Développement / Election Développement durable Economie Egalité professionnelle Emploi / Restructuration Europe / International Formation syndicale FPC / GPEC Politique industrielle Protection sociale / Prévoyance Retraites Rémunération Santé au travail / Risques industriels

Liaisons

Enedis GRDF Michelin Sanofi Solvay St-Gobain RTE Total

Syndicats

Adour Pyrénées Ain-Deux Savoie Alpes Méditerranée Alsace Artois Val de Lys Auvergne Limousin Basse Normandie Bourgogne Bretagne Centre Val de Loire Champagne Ardenne Dauphiné-Vivarais Franche Comté Haute Normandie Ile de France Languedoc Roussillon Lille Sambre Escaut Littoral Nord Lorraine Maine Anjou Midi Pyrénées Nord Aquitaine Picardie Poitou Charentes Provence Corse Rhône Alpes Ouest Vendée Loire-Atlantique

Dossiers

Fiches pratiques Loi Travail Comités d'entreprise Européens Liens utiles

Publications

Initiatives syndicales Gaz Electricité Retraites Magazine Chimie Energie Syndicalisme Hebdo
Fédération Chimie Energie CFDT | 47-49, avenue Simon Bolivar | 75950 Paris Cedex 19