Entrez un ou plusieurs mots et la recherche s'effectuera sur l'ensemble des pages du site.

Carte des syndicats

Accès adhérent

Veuillez entrer votre nom comme identifiant, et votre numéro d'adhérent comme mot de passe.
G
MEnvoyer par mail PImprimer H Définir cette page comme page de démarrage. Cette page est votre page de démarrage. *J'aime ( 0)

RTE : Gel des GF au 1er janvier 2018 - Le fait du prince

Actualité
Publié(e) le :
07/11/2017

Au motif d’une « meilleure lisibilité » et d’une « modernisation » de notre système de rémunération, la direction de RTE vient d’annoncer que la reconnaissance de lamontée en compétence ne se ferait désormais plus que par l’octroi de NR, et cela dès le 1er janvier 2018.
En conséquence, les agents de RTE conserveraient leur GF actuel tout au long de leur parcours au sein de RTE, sauf changement de collège.

Si c’est bienle NR qui détermine notre rémunération, la reconnaissance de la responsabilité exercée, la concrétisation du changement de collège, la fluidité des mutations au sein des IEG, tout cela passe aujourd’hui par le GF, sans compter les nombreux textes d’entreprise faisant référence aux GF qu’il faut dénoncer et les contradictions avec la réglementation de la branche IEG.

Les délais de mise en œuvre sont plus que courts pour traiter un sujet aussi structurant. Cela traduit un réel manque de respect vis-à-vis des agents de RTE.
Si l’entreprise doit se transformer en profondeur dans les cinq ans à venir, il est fondamental de maintenir la motivation de tous. La reconnaissance du professionnalisme est un élément clé de succès de cette transformation.
La direction prétend que les agents se sont exprimés, notamment via le projet d’entreprise (pauvre Stormz utilisé à toutes les sauces et à des fins partisanes). Les agents« approuveraient » le gel des GF.

Mais en est-on certain ? Aucune enquête sérieuse n’a été menée par la direction pour mesurer l’acceptabilité sociale d’une telle évolution.
Ce dossier mérite mieux qu’une analyse à l’emporte-pièce et qu’une prise de position purement idéologique de la part de la direction qui n’a de cesse de critiquer les règles statutaires des IEG. On nous assure que les salariés ne seront pas perdants car les contingents de GF seraient reportés sur les avancements au choix.

On sait trop bien que les promesses n’engagent que ceux qui y croient : rappelons-nous, il y a quelques années, de la division par deux des NR qui devait permettre l’octroi d’augmentation de salaire de manière beaucoup plus régulière….

La CFDT est vigilante et saura mettre la direction devant ses responsabilités afin que ces positions purement idéologiques ne se fassent pas au détriment des salariés de RTE.

FCE

Qui sommes-nous? Notre organisation Nos syndicats Nos publications Nos liaisons

Branches

Caoutchouc Chimie IEG Papier-carton Pharmacie Plasturgie Pétrole Verre U.F. Retraites

Axes

Cadre Condition de travail / Temps de travail / Discrimination Dialogue social Droits Développement / Election Développement durable Economie Egalité professionnelle Emploi / Restructuration Europe / International Formation syndicale FPC / GPEC Politique industrielle Protection sociale / Prévoyance Retraites Rémunération Santé au travail / Risques industriels

Liaisons

Enedis GRDF Michelin Sanofi Solvay St-Gobain RTE Total

Syndicats

Adour Pyrénées Ain-Deux Savoie Alpes Méditerranée Alsace Artois Val de Lys Auvergne Limousin Basse Normandie Bourgogne Bretagne Centre Val de Loire Champagne Ardenne Dauphiné-Vivarais Franche Comté Haute Normandie Ile de France Languedoc Roussillon Lille Sambre Escaut Littoral Nord Lorraine Maine Anjou Midi Pyrénées Nord Aquitaine Picardie Poitou Charentes Provence Corse Rhône Alpes Ouest Vendée Loire-Atlantique

Dossiers

Fiches pratiques Loi Travail Comités d'entreprise Européens Liens utiles

Publications

Initiatives syndicales Gaz Electricité Retraites Magazine Chimie Energie Syndicalisme Hebdo
Fédération Chimie Energie CFDT | 47-49, avenue Simon Bolivar | 75950 Paris Cedex 19