Entrez un ou plusieurs mots et la recherche s'effectuera sur l'ensemble des pages du site.

Carte des syndicats

Accès adhérent

Veuillez entrer votre nom comme identifiant, et votre numéro d'adhérent comme mot de passe.
G
MEnvoyer par mail PImprimer H Définir cette page comme page de démarrage. Cette page est votre page de démarrage. *J'aime ( 0)

Rencontre avec  Ludovic Robert  nouveau secrétaire du syndicat Maine Anjou

Ludovic Robert, secrétaire général Shema

Actualité
Publié(e) le :
01/12/2017

Ludovic ROBERT est depuis 1 mois le nouveau secrétaire général (SG) du Syndicat Chimie Energie Maine Anjou (SCHEMA) il nous a paru intéressant de recueillir ses premières impressions.

MAG FCE : « Bonjour Ludovic, tu es SG depuis peu, comment le vis-tu ? » 
Ludovic : « je le vis vraiment très bien. Je suis en tuilage avec Didier (Garnier, l’ancien SG) depuis notre congrès d’octobre 2016 et qu’une confiance mutuelle nous permet d’assurer cette transition dans de bonnes conditions. Il y a beaucoup de boulot mais c’est très intéressant, chaque journée est différente de la précédente. » 


MAG FCE : « Quel est ton parcours syndical ? » 
Ludovic : « J’ai adhéré à la section CFDT Michelin de Cholet en 2006. C’était une rencontre avec des militants formidables, j’ai adoré leurs idées, leur façon de faire et la confiance qu’ils m’ont accordé dès le début. 1 an après je me suis retrouvé élu DP, CE et CCE. Lancé dans le grand bain…
J’ai participé aux négociations nationales chez Michelin et en 2013, j’ai pris le poste mandat de délégué syndical sur le site de Michelin Cholet, responsabilité que j’exerce encore à ce jour.
En 2014, j’ai intégré l’exécutif du SCHEMA et en 2016, je suis devenu secrétaire adjoint avec comme objectif de remplacer Didier au moment de son départ, c’est maintenant chose faite. »  


MAG FCE : « Peux-tu nous présenter ton syndicat ? » 
Ludovic : « Le syndicat Maine Anjou couvre 3 départements, le Maine et Loire, la Sarthe et la Mayenne. Nous avons 76 sections syndicales, essentiellement des petites, beaucoup issues de la plasturgie et de la pharmacie. Nous avons plusieurs sections importantes comme l’ADEME, GSK, Michelin et Hutchinson qui nous aident à faire fonctionner le syndicat. » 

MAG FCE : « Quels sont vos points forts et vos marges de progrès ? » 
Philippe : « Notre point fort, c’est la cohésion de l’équipe, une très bonne entente. Notre marge de progrès, c’est le développement et la valorisation de nos actions, nous comptons y travailler fortement en 2018.
Nous avons lancé le CAD en 2017, cela s’est concrétisé par 3 actions : une action chez Isover, une sur plusieurs entreprises de La Ferté Bernard et chez Unil-Opal.
En 2018, nous avons prévu nous concentrer principalement sur le Maine et Loire notamment Cholet et Saumur, villes qui ont la particularité d’avoir un des taux de chômage les plus bas de France. » 

MAG FCE : « Qu’apprécies-tu le plus dans cette nouvelle responsabilité  ? » 
Philippe : « Le contact permanent avec les équipes. C’est stimulant de faire la tournée des sections syndicales. Je compte l’amplifier en 2018. Nous avons identifié les sections qui auront des élections dans l’année afin de pouvoir les aider à les préparer au mieux.
J’apprends tous les jours, par exemple sur le juridique qui n’était pas mon thème de prédilection mais dans lequel il m’a bien fallu progresser pour répondre aux attentes des sections. »  

MAG FCE : « Y a-t-il une expérience syndicale personnelle que tu souhaites partager ? » 
Philippe : « Celle qui m’a le plus marqué est sans conteste la négociation du plan social de Michelin à Joué les Tours. Le site est passé d’environ 1100 salariés à 200, un désastre mais d’un point de vue syndical ce fut une expérience inoubliable. Il n’y avait pas de section CFDT à Joué les Tours, nous avons donc constitué une équipe de négociation avec des militants de différents sites Michelin dont Clermont Ferrand et Cholet. Cette négociation nous a permis de travailler sur la cohésion de l’équipe. Malgré un travail dans l’urgence, nous avons réussi à négocier un plan social équilibré qui ne prévoyait pas uniquement des primes de licenciement mais également un gros volet formation et reclassement. » 


MAG FCE : « Merci Ludovic de cet échange qui nous permet de mieux te connaitre et il me reste à te souhaiter au nom de la Fédération une pleine réussite dans ce passionnant mandat de secrétaire de syndicat.» 

FCE

Qui sommes-nous? Notre organisation Nos syndicats Nos publications Nos liaisons

Branches

Caoutchouc Chimie IEG Papier-carton Pharmacie Plasturgie Pétrole Verre U.F. Retraites

Axes

Cadre Condition de travail / Temps de travail / Discrimination Dialogue social Droits Développement / Election Développement durable Economie Egalité professionnelle Emploi / Restructuration Europe / International Formation syndicale FPC / GPEC Politique industrielle Protection sociale / Prévoyance Retraites Rémunération Santé au travail / Risques industriels

Liaisons

Enedis GRDF Michelin Sanofi Solvay St-Gobain RTE Total

Syndicats

Adour Pyrénées Ain-Deux Savoie Alpes Méditerranée Alsace Artois Val de Lys Auvergne Limousin Basse Normandie Bourgogne Bretagne Centre Val de Loire Champagne Ardenne Dauphiné-Vivarais Franche Comté Haute Normandie Ile de France Languedoc Roussillon Lille Sambre Escaut Littoral Nord Lorraine Maine Anjou Midi Pyrénées Nord Aquitaine Picardie Poitou Charentes Provence Corse Rhône Alpes Ouest Vendée Loire-Atlantique

Dossiers

Fiches pratiques Loi Travail Comités d'entreprise Européens Liens utiles

Publications

Initiatives syndicales Gaz Electricité Retraites Magazine Chimie Energie Syndicalisme Hebdo
Fédération Chimie Energie CFDT | 47-49, avenue Simon Bolivar | 75950 Paris Cedex 19