Entrez un ou plusieurs mots et la recherche s'effectuera sur l'ensemble des pages du site.

Carte des syndicats

Accès adhérent

Veuillez entrer votre nom comme identifiant, et votre numéro d'adhérent comme mot de passe.

FPC
OPCO 2I : CHANGEMENT DES RESPONSABLES

Actualité
Publié(e) le :
09/04/2021

Le conseil d’administration de l’OPCO 2i inter industries s’est réuni le 25 mars. Comme tous les deux ans, il y a eu un renouvellement des postes de responsabilité. Avec rotation entre les deux collèges (employeurs et salariés). La présidence était patronale et la vice-présidence était CFDT. Pour la période 2021/2023, la présidence sera CGT. FO aura le poste de trésorier adjoint, et la CFE-CGC, celui de secrétaire adjoint. 

Le patronat aura les postes de vice-président, trésorier et secrétaire. La CFDT aura la présidence de la commission mesures d’urgence.  Le conseil d’administration a salué le travail accompli depuis deux ans avec la fusion de 3 ex-OPCA (OPCA 3+, DEFI et OPCAIM) plus d’autres branches.  

Le conseil d’administration a examiné les points à l’ordre du jour.  La collecte représente 1,2 milliard d’euros. Au 19 mars 2021, 121 millions étaient engagés, dont 77,5 millions pour l’alternance.

La convention FNE, signée le 18 janvier avec la DGEFP, se met en place. 150 millions d’euros sont prévus pour financer des parcours de formation. 

L’OPCO s’investira dans le dispositif TRANSCO. Ce dispositif interprofessionnel permet de reconvertir des salariés dont l’emploi est menacé, à terme, vers des emplois porteurs dans la Région. Il est piloté par les AT Pro (qui ont succédé aux FONGECIF) et les DIRECCTE. La CFDT a souhaité une implication forte de l’OPCO dans ce dispositif. Les OPCO auront un rôle important du fait de leur lien avec les entreprises. Et la CFDT a aussi souhaité qu’un travail soit mené avec l’ANLCI (Agence nationale de lutte contre l’illettrisme). 

La question du dialogue social territorial a été évoquée. Les AR2I doivent évoluer vers une autre forme,  compte tenu du refus de la DGEFP d’avoir des délégataires régionaux pour la gestion des dossiers. Les OS ont refusé d’engager la négociation à la commission de suivi de l’accord OPCO du 2 mars, car ce n’est pas son rôle. La CFDT a insisté sur le fait que la définition des nouvelles  instances relevait des négociateurs. Et la CFDT revendique un accord de méthode pour déterminer les différentes étapes.

Enfin, l’OPCO devrait emménager prochainement dans ses nouveaux locaux à Paris, rue Balzac. 

mVos réactions

Aucun commentaire n'a encore été posté à la suite de cet article.

Cet article est fermé aux commentaires.

FCE

Qui sommes-nous? Notre organisation Nos syndicats Nos publications Nos liaisons

Branches

Caoutchouc Chimie IEG Papier-carton Pharmacie Plasturgie Pétrole Verre U.F. Retraites

Axes

Cadre Condition de travail / Temps de travail / Discrimination Dialogue social Droits Développement / Election Développement durable Economie Egalité professionnelle Emploi / Restructuration Europe / International Formation syndicale FPC / GPEC Politique industrielle Protection sociale / Prévoyance Retraites Rémunération Santé au travail / Risques industriels

Liaisons

Enedis GRDF Michelin Sanofi Solvay St-Gobain RTE Total

Syndicats

Adour Pyrénées Ain-Deux Savoie Alpes Méditerranée Alsace Artois Val de Lys Auvergne Limousin Basse Normandie Bourgogne Bretagne Centre Val de Loire Champagne Ardenne Dauphiné-Vivarais Franche Comté Haute Normandie Ile de France Languedoc Roussillon Lille Sambre Escaut Littoral Nord Lorraine Maine Anjou Midi Pyrénées Nord Aquitaine Picardie Poitou Charentes Provence Corse Rhône Alpes Ouest Vendée Loire-Atlantique

Dossiers

Fiches pratiques Comités d'entreprise Européens Liens utiles

Publications

Initiatives syndicales Gaz Electricité Retraites Magazine Chimie Energie Syndicalisme Hebdo
Fédération Chimie Energie CFDT | 47-49, avenue Simon Bolivar | 75950 Paris Cedex 19