X

Acceptez-vous que notre site utilise des cookies afin de collecter des informations purement statistiques ?


 Oui, j'accepte. |  Non, merci.
Entrez un ou plusieurs mots et la recherche s'effectuera sur l'ensemble des pages du site.

Carte des syndicats

Accès adhérent

Veuillez entrer votre nom comme identifiant, et votre numéro d'adhérent comme mot de passe.

LA Rémunération globale : 
DU SENS ET DE L’éQUITé !

Edito de la semaine
Publié(e) le :
27/10/2021

Les négociations salariales annuelles s’ouvrent en branches, s’ensuivront celles des entreprises. Les NAO sont attendues par les salariés avec espoir et appréhension. Espoir d’être gratifié pour l’implication, l’adaptation à cette période de crise pandémique et la faculté de résistance éprouvée, appréhension aussi d’une absence de reconnaissance et d’un affaiblissement du pouvoir d’achat confronté à une hausse conséquente de l’inflation. 

La rémunération est le reflet de la politique salariale déterminée par l’entreprise. Elle doit a minima être calée sur la grille de classification déterminée par la convention collective appliquée. Mais le sujet qui pourrait paraitre simple masque un ensemble de règles – pas toujours formalisées ou volontairement opaques, – de gestion du salaire fixe et de dispositifs de rémunération variables indirectes différés (intéressement, participation,) ou directes (prime, bonus, commissions) d’avantages sociaux, de dispositifs d’épargne salariale, d’avantages en natures, d’actionnariat… La rémunération est ainsi composée d’éléments à caractère individuels et collectifs. Semblant ainsi répondre aux attentes des salariés par la reconnaissance du travail accompli individuellement et la reconnaissance de l’appartenance à l’entreprise, à la collectivité qu’elle représente.

Pour la FCE-CFDT, Il n’existe aucun système de rémunération variable idéal. Mais tout système de rémunération doit être adapté, évolutif, transparent, et équitable : 

  • Adapté quant aux résultats qui lorsqu’ils sont croissants devant permettre la mise en œuvre du partage de la valeur ajoutée. 
  • Evolutif quant aux besoins des salariés. Ainsi les dispositifs dédiés à la protection sociale doivent être réévalués et tenir compte des réalités des pyramides des âges, des situations familiales qui sont sources de besoins différents, des conditions de travail et pénibilités associées.
  • Transparent sur leur détermination et leur attribution. Les périphériques aux salaires sont de plus en plus nombreux : primes, bonus, avantages en nature, et associées à des catégories socio-professionnelles. Ces éléments de rémunération doivent être déterminés factuellement et portés à la connaissance des élus et mandatés. C’est une composante nécessaire d’un dialogue social fiable et constructif. 
  • Equitable pour assurer le respect de l’ensemble des salariés. 
  • Pour la FCE-CFDT, la rémunération globale doit être basée sur des dispositifs qui ont du sens et de l’équité. Elle doit faire l’objet de négociations loyales, d’objectifs déterminés et assurer à chaque travailleur un salaire décent.
mVos réactions

Aucun commentaire n'a encore été posté à la suite de cet article.

Cet article est fermé aux commentaires.

FCE

Qui sommes-nous? Notre organisation Nos syndicats Nos publications Nos liaisons

Branches

Caoutchouc Chimie IEG Papier-carton Pharmacie Plasturgie Pétrole Verre U.F. Retraites

Axes

Cadre Condition de travail / Temps de travail / Discrimination Dialogue social Droits Développement / Election Développement durable Economie Egalité professionnelle Emploi / Restructuration Europe / International Formation syndicale FPC / GPEC Politique industrielle Protection sociale / Prévoyance Retraites Rémunération Santé au travail / Risques industriels

Liaisons

Enedis GRDF Michelin Sanofi Solvay St-Gobain RTE Total

Syndicats

Adour Pyrénées Ain-Deux Savoie Alpes Méditerranée Alsace Artois Val de Lys Auvergne Limousin Basse Normandie Bourgogne Bretagne Centre Val de Loire Champagne Ardenne Dauphiné-Vivarais Franche Comté Haute Normandie Ile de France Languedoc Roussillon Lille Sambre Escaut Littoral Nord Lorraine Maine Anjou Midi Pyrénées Nord Aquitaine Picardie Poitou Charentes Provence Corse Rhône Alpes Ouest Vendée Loire-Atlantique

Dossiers

Fiches pratiques Comités d'entreprise Européens Liens utiles

Publications

Initiatives syndicales Gaz Electricité Retraites Magazine Chimie Energie Syndicalisme Hebdo
Fédération Chimie Energie CFDT | 47-49, avenue Simon Bolivar | 75950 Paris Cedex 19