Entrez un ou plusieurs mots et la recherche s'effectuera sur l'ensemble des pages du site.

Carte des syndicats

Accès adhérent

Veuillez entrer votre nom comme identifiant, et votre numéro d'adhérent comme mot de passe.

ATT salles H24 : 
défendre, écouter et agir de manière responsable

Actualité
Publié(e) le :
04/05/2021

La CFDT signe l’avenant relatif au temps de travail dans les futures salles H24. Après avoir mené une âpre négociation et grâce à la mobilisation associée, la CFDT considère avoir sécurisé les conditions de travail pour l’ensemble des salariés des futures salles H24. Notre consultation des salariés concernés donne une courte majorité à la signature. Cela révèle la défiance et les dysfonctionnements de la mise en œuvre du projet d’entreprise, qui concernera près de 1200 salariés au global. Vigilante aux modalités spécifiques à chaque salle, la CFDT réclame pour l’annexe de la salle SIT une issue plus équilibrée. La négociation des annexes Exploitation et Maintenance est à venir : nous l’aborderons avec, au cœur de nos préoccupations, l’intérêt des salariés.

Défendre, écouter et agir de manière responsable ont été les trois temps qui nous amené aujourd’hui à signer cet avenant.
Après avoir pesé dans la négociation notamment grâce à la mobilisation des dispatchings, comme nous nous y étions engagés, nous avons consulté les 390 salariés directement concernés sur le texte définitif de l’avenant sur le temps de travail des salles H24.
La consultation a porté sur l’échantillon suivant:

  • 310 chargés de conduite de l’Exploitation
  • 50 salariés et adhérents CFDT de la Maintenance susceptibles d’intégrer les Salles de Supervision du matériel (CASTER et Groupements de Postes)
  • 30 salariés de la salle H24 DSIT des Fonctions Centrales

227 réponses au total, soit 58% de votants
52,5 % pour
47,5 % contre

Ce résultat très serré démontre que malgré un lobbying importantde la direction sur les chargés de conduite,  l’adhésion des salariés estloin d’être assurée. Il apparait également dans ce sondage un rejet des conditionsde mises en œuvre concrètes du projet d’entreprise, et ce dans le contexted’une peur de la décision unilatérale.

  • OUI la direction s’est alignée sur la quasi-totalité  des revendications CFDT lors de la négo : les 32h ou 35h au choix des salles, des mesures de raccordement sur 5 ans, une proportion raisonnable de bureaux mobiles, et la neutralisation des heures perdues notamment.
  •  OUI nous regrettons la perte des 2X12 réseaux au CNES. L’annexe du site de Saint-Denis reste à négocier.
  • OUI la CFDT a participé au sauvetage de l’essentiel, en sécurisant les modalités de temps de travail des futurs  salariés des salles H24 et les conditions de rémunération associées. En cette période d’austérité financière portée par le directoire, c’est un moindre mal.
  •  NON  la CFDT ne parlera pas d’avancées, ni de gains dans cette négociation
    Et maintenant ?
    Vont suivre prochainement de nouvelles négociations sur l’élaboration des annexes Exploitation et Maintenance. En cas de non-signature, la salle concernée fera l’objet d’une Décision Unilatérale de l’Employeur.

La négociation relative à l’annexe 1 de la salle SIT de St-Quentin en Yvelines est terminée et nous constatons que le temps nécessaire à la négociation de cette annexe n’a pas été à la hauteur de l’enjeu. Les salariés concernés méritent plus de considération.

  •  Les 2 lignes rouges formalisées par la CFDT sont toujours présentes  malgré nos différentes relances (optimisation de la contrainte des  weekends travaillés et homogénéisation des heures de prises de fonction de nuit à 20h)
  • Les préconisations de la médecine du travail ne sont pas prises en compte dans l’établissement des quarts répétitifs
  •  Le nouveau quart de « jour » de 10 heures ne prend pas en compte les spécificités de transport de la région parisienne
  •  Certaines semaines restent déséquilibrées en termes de charge de travail

La CFDT a donc pris la décision de ne pas signer cette annexe dans l’état. 
Nous proposons à la direction de ré-ouvrir dès que possible une véritable négociation, afin d'obtenir des conditions plus équilibrées pour les salariés concernés.
La prochaine annexe à négocier sera celle de la salle H24 de Saint Denis.

La CFDT remercie les salariés qui ont répondu à ce sondage et qui ont participé en toute franchise aux débats.

=>  En savoir plus sur la négociation de l'avenant de l'ATT des salles H24 : ATT des services continus : chronique d’une négo jouée horsséances (cfdt.app)

mVos réactions

Aucun commentaire n'a encore été posté à la suite de cet article.

Cet article est fermé aux commentaires.

FCE

Qui sommes-nous? Notre organisation Nos syndicats Nos publications Nos liaisons

Branches

Caoutchouc Chimie IEG Papier-carton Pharmacie Plasturgie Pétrole Verre U.F. Retraites

Axes

Cadre Condition de travail / Temps de travail / Discrimination Dialogue social Droits Développement / Election Développement durable Economie Egalité professionnelle Emploi / Restructuration Europe / International Formation syndicale FPC / GPEC Politique industrielle Protection sociale / Prévoyance Retraites Rémunération Santé au travail / Risques industriels

Liaisons

Enedis GRDF Michelin Sanofi Solvay St-Gobain RTE Total

Syndicats

Adour Pyrénées Ain-Deux Savoie Alpes Méditerranée Alsace Artois Val de Lys Auvergne Limousin Basse Normandie Bourgogne Bretagne Centre Val de Loire Champagne Ardenne Dauphiné-Vivarais Franche Comté Haute Normandie Ile de France Languedoc Roussillon Lille Sambre Escaut Littoral Nord Lorraine Maine Anjou Midi Pyrénées Nord Aquitaine Picardie Poitou Charentes Provence Corse Rhône Alpes Ouest Vendée Loire-Atlantique

Dossiers

Fiches pratiques Comités d'entreprise Européens Liens utiles

Publications

Initiatives syndicales Gaz Electricité Retraites Magazine Chimie Energie Syndicalisme Hebdo
Fédération Chimie Energie CFDT | 47-49, avenue Simon Bolivar | 75950 Paris Cedex 19