X

Acceptez-vous que notre site utilise des cookies afin de collecter des informations purement statistiques ?


 Oui, j'accepte. |  Non, merci.
Entrez un ou plusieurs mots et la recherche s'effectuera sur l'ensemble des pages du site.

Carte des syndicats

Accès adhérent

Veuillez entrer votre nom comme identifiant, et votre numéro d'adhérent comme mot de passe.

Gel des GF : Les leçons d'une déroute

Actualité
Publié(e) le :
05/05/2020

Plus d’un an et demi après l’entrée en vigueur du gel des GF, alors que le jugement du tribunal de Nanterre en remet en cause les fondements, les agents sont en pleine confusion. La politique de RTE en matière de reconnaissance professionnelle est devenue totalement illisible....

Chronique d'une déroute

Fin 2017, la direction annonce sa volonté de geler les GF, sans concertation préalable avec les OS et sans en référer à la branche des IEG. Cela suscite une forte opposition de la part des salariés avec deux journées de grève très suivie. La direction accepte en traînant les pieds d’ouvrir une négociation sur la reconnaissance du professionnalisme, qui échoue.
Eté 2018, la direction prend la décision unilatérale d’instaurer des « NR Mobilité » et de mettre fin à l’attribution de GF (sauf cas particuliers tels que changement de PO ou reclassement par application d’une PERS). A l’époque, la directionclamait qu’il s’agissait d’une simple mesure de simplification de notre systèmede rémunération et que les agents ne seraient pas perdants. À ce jour, nousn’avons pas l’assurance que la direction accorde aux NR Mobilité un budgetéquivalent à celui qui était consacré hier aux changements de GF.
La CGT et la CFDT mettent RTE au tribunal.Par 2 jugements du 9 janvier et du 28 février 2020, le jugement du Tribunal de Nanterre taille en piècela décision unilatérale sur les NR Mobilité et le mode opératoire associé. Lejuge a confirmé quel’attribution des NR Mobilité ne pouvait se faire sans la consultation de lacommission secondaire du personnel. Il demande aussi que le formulaire depostulation soit modifié afin de permettre aux agents de mentionner un GF depostulation. La direction fait appel du jugement mais elle n’est pas dispenséede l’appliquer dans l’attente de l’arrêt de la cour d’appel.

Les leçons à tirer

La décision sur le gel des GF a été prise par la direction dansla précipitation et au mépris des textes de branche.
Elle bloque toute reconnaissance du professionnalisme en dehorsd’un  changement d’emploi. L’accord structures d’emplois de 2011 avaitpourtant mis en place des positions (PO) correspondant à des plages étendues de5 GF. Chaque agent avait la possibilité de voir reconnaître sa montée encompétence dans son emploi, par l’attribution de GF. Or si l’on s’en tient à ladécision unilatérale sur les NR Mobilité, c’est devenu impossible. Avec le geldes GF, c’est donc l’accord structures d’emplois qui se trouve vidé de soncontenu. Partant de là, la CFDT d’ailleurs a retiré sa signature de cet accorden 2018.
Par ailleurs, la direction a sous-estimé les conséquencespsychologiques du gel des GF. L’attribution d’un GF était attendue et appréciéecar au-delà de l’évolution de salaire, elle marquait la reconnaissance d’unemontée en compétences, ce qui nourrissait la motivation.
 
Nous demandons donc à la direction d’ouvrir une concertation pour redonner enfin un sens à la « reconnaissance professionnelle » à RTE.
 

mVos réactions

Aucun commentaire n'a encore été posté à la suite de cet article.

Cet article est fermé aux commentaires.

FCE

Qui sommes-nous? Notre organisation Nos syndicats Nos publications Nos liaisons

Branches

Caoutchouc Chimie IEG Papier-carton Pharmacie Plasturgie Pétrole Verre U.F. Retraites

Axes

Cadre Condition de travail / Temps de travail / Discrimination Dialogue social Droits Développement / Election Développement durable Economie Egalité professionnelle Emploi / Restructuration Europe / International Formation syndicale FPC / GPEC Politique industrielle Protection sociale / Prévoyance Retraites Rémunération Santé au travail / Risques industriels

Liaisons

Enedis GRDF Michelin Sanofi Solvay St-Gobain RTE Total

Syndicats

Adour Pyrénées Ain-Deux Savoie Alpes Méditerranée Alsace Artois Val de Lys Auvergne Limousin Basse Normandie Bourgogne Bretagne Centre Val de Loire Champagne Ardenne Dauphiné-Vivarais Franche Comté Haute Normandie Ile de France Languedoc Roussillon Lille Sambre Escaut Littoral Nord Lorraine Maine Anjou Midi Pyrénées Nord Aquitaine Picardie Poitou Charentes Provence Corse Rhône Alpes Ouest Vendée Loire-Atlantique

Dossiers

Fiches pratiques Comités d'entreprise Européens Liens utiles

Publications

Initiatives syndicales Gaz Electricité Retraites Magazine Chimie Energie Syndicalisme Hebdo
Fédération Chimie Energie CFDT | 47-49, avenue Simon Bolivar | 75950 Paris Cedex 19